Tout tout tout, Stormy Daniels dit tout sur ses relations avec Donald Trump

FULL DISCLOSURE Son livre ne sort que le 2 octobre, mais des extraits croustillants circulent déjà...  

20 Minutes avec AFP

— 

Photomontage de Donald Trump et de l'ex-star du X Stephanie Clifford («Stormy Daniels»), en 2006.
Photomontage de Donald Trump et de l'ex-star du X Stephanie Clifford («Stormy Daniels»), en 2006. — PHOTOS AP/SIPA

Vous ne regarderez plus jamais Toad, de Mario Kart, de la même façon. L’actrice pornographique Stormy Daniels, qui affirme avoir eu une liaison avec Donald Trump il y a plus de dix ans, détaille en termes crus l’anatomie du président américain, dans des extraits de sa prochaine autobiographie, publiés mardi par le Guardian.

« C’est peut-être la relation sexuelle la moins impressionnante que j’aie jamais eue, mais il n’était clairement pas de cet avis », assène Stephanie Clifford, de son vrai nom, dans son livre à paraître début octobre, Full Disclosure. Elle compare notamment le sexe présidentiel « au personnage en forme de champignon de Mario Kart » et sa pilosité à celle du « Yéti ». Twitter aurait préféré ne jamais avoir ces images dans la tête.

130.000 dollars payés par l’avocat de Donald Trump

Au-delà de ces descriptions salaces, on ne sait pas si le livre contient de nouveaux détails permettant de confirmer les affirmations de Daniels. Elle dit avoir eu une relation sexuelle avec Donald Trump en 2006, quelques mois après la naissance du dernier enfant du magnat new-yorkais, Barron et alors qu’il était déjà marié à Melania Trump, lors d’un tournoi de golf au lac Tahoe.
Son ancien avocat, Michael Cohen, a admis devant la justice avoir payé Stormy Daniels 130.000 dollars, à la demande de Donald Trump, pour acheter son silence peu avant l’élection présidentielle de novembre 2016. Le président américain, qui a toujours nié avoir eu cette liaison avec l’actrice de films X, a reconnu avoir remboursé son avocat.

L’avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, a défendu le livre de sa cliente, affirmant que le plus important n’était pas la description de sa liaison présumée. "C’est en fait la description de sa vie et de son rôle de femme moderne qui n’a pas peur de dire la vérité face au pouvoir", a-t-il réagi sur Twitter.