Russie: L’opposition crie au scandale après la victoire d’un candidat de Poutine donné battu à des élections locales

Y'A UN TRUC Distancé de 5 à 6 points après le dépouillement de 95 % des votes, le candidat du parti de Vladimir Poutine dans la région de Primorski a finalement miraculeusement remporté le scrutin…

20 Minutes avec AFP

— 

Surprise, quand le parti de Poutine perd...il gagne quand même !
Surprise, quand le parti de Poutine perd...il gagne quand même ! — Alexander Ryumin/AP/SIPA

La victoire sur le fil d’un candidat du parti au pouvoir en Russie à un poste de gouverneur, donné largement perdant dans un premier temps, a provoqué l’indignation au sein de l’opposition, en pleine grogne sociale liée à la réforme des retraites. Crédité dimanche soir de 5 à 6 points d’avance après le dépouillement de 95 % des votes, Andreï Ichtchenko, candidat du Parti communiste du territoire Primorski dans l’Extrême Orient, est finalement devancé après le décompte de 99,1 % des bulletins lundi matin.

Son adversaire, le gouverneur sortant Andreï Tarasenko, membre du parti pro-Kremlin Russie Unie, a remporté 49,55 % des voix, contre 48,08 % pour Andreï Ichtchenko, selon ces dernières estimations de la Commission électorale. Il avait reçu le soutien personnel de Vladimir Poutine, qui l’avait reçu quelques jours avant le deuxième tour.

Russie Unie accuse les communistes

Ce retournement spectaculaire a été contesté par le parti communiste, qui a déposé plainte et appelé à manifester tous les jours contre le résultat. « Nous devons rester ici tant que les résultats de l’élection ne seront pas annulés. Ces résultats ont été réécrits en une heure, mon concurrent s’est ajouté 40.000 voix », a affirmé le candidat communiste, cité par les agences russes, lors d’une manifestation à Vladivostok devant le siège de l’administration régionale (Extrême-Orient).

Andreï Ichtchenko a annoncé qu’il entamait une grève de la faim et qu’il saisirait la Commission électorale russe. Selon lui, les résultats ont été falsifiés dans quatre circonscriptions. L’opposant au Kremlin Alexeï Navalny a lui aussi appelé sur son blog à manifester avec les communistes : « Il ne s’agit pas seulement de fraude, on se moque ouvertement du monde ». L’antenne locale du parti Russie Unie a rejeté ses accusations et accusé en retour le parti communiste d’avoir truqué les élections. La présidente de la Commission électorale russe, Ella Pamfilova, a annoncé l’envoi d’une délégation sur place pour étudier les différentes plaintes.

Recul du parti de Poutine

Les élections locales et régionales du 9 septembre ont été marquées en Russie par un recul dans les urnes du parti au pouvoir Russie Unie sur fond de mécontentement social autour du projet de réformes des retraites proposé par le gouvernement. Dans trois autres régions russes, les élus de Russie Unie seront en lice lors de seconds tours le 23 septembre.

>> A lire aussi : Un militant des Pussy Riot hospitalisé à Berlin, sa famille dénonce une tentative d'empoisonnement

>> A lire aussi : Affaire Skripal: Londres accuse nommément Vladimir Poutine