Royaume-Uni: Un monument en hommage aux migrants et réfugiés vandalisé à Liverpool

MEMOIRE C’est déjà la deuxième fois que ce mémorial de 280 mètres est dégradé depuis son inauguration en juillet dernier lors d’un festival...

L.Br.

— 

Des migrants essayant de rejoindre l'Angleterre à Calais (image d'illustration).
Des migrants essayant de rejoindre l'Angleterre à Calais (image d'illustration). — Philippe HUGUEN / AFP

Le monument dédié aux migrants et réfugiés morts aux portes de l’Europe a été vandalisé à Liverpool, au Royaume-Uni. Le maire de la ville condamne des « brutes fascistes » aux « cerveaux envahis par la haine ».

« Envahisseurs, pas réfugiés. » A Liverpool, ces trois mots ont été tagués sur « The List », le monument dressé en hommage aux 34.361 migrants et réfugiés qui ont perdu la vie en essayant de rejoindre les frontières de l’Europe depuis 1993. C’est déjà la deuxième fois que ce mémorial de 280 mètres est dégradé depuis son inauguration en juillet dernier lors d’un festival.

Un nouveau monument prévu

« Les salir et les appeler "envahisseurs" est méprisable », a réagi Joe Anderson, le maire de la ville. « Les responsables de la dégradation d’un monument en mémoire d’innocents fuyant pour sauver leur vie, ont le cerveau envahi par la haine », a-t-il poursuivi. « Nous ne nous laisserons pas battre par des brutes fascistes et nous allons payer pour un autre mémorial. Je souhaite instaurer une équipe de volontaires pour m’aider à le protéger. »

L’artiste turque Banu Cennetoğlu a exprimé sa déception après cette nouvelle dégradation. Le mois dernier, elle rappelait déjà que son œuvre « The List », n’avait pas été détériorée dans les autres villes où elle est installée, à Berlin, Istanbul, Bâle et Athènes.