Norvège: La plus grande tour en bois du monde culminera finalement à 85,4 m de hauteur

ARCHITECTURE Les épaisses poutres en bois seraient, selon les constructeurs, capables de résister à un incendie…

20 Minutes avec agences

— 

La tour de Mjøs, en pleine construction, sera inaugurée en mars 2019 en Norvège.
La tour de Mjøs, en pleine construction, sera inaugurée en mars 2019 en Norvège. — Moelven/Ricardo Foto

La Norvège est en train de construire la plus haute tour en bois du monde. Située près du lac éponyme, la « tour de Mjøs » se trouve à une centaine de kilomètres d’Oslo et culmine à 85,4 mètres de haut après avoir reçu sa dernière poutre hissée cette semaine.

« Construire en bois, c’est aider à respirer dans un monde meilleur », a déclaré dans un communiqué Arthur Buchardt, l’homme d’affaires à l’origine du projet. Ce choix de matériau permet de réduire les émissions de CO2 par rapport à un immeuble en béton.

Une pergola pour battre le record

Pour faire taire les craintes, les maîtres d’œuvre assurent que la tour est conçue pour résister à un incendie : un départ de feu ne ferait, selon eux, que carboniser superficiellement les 18 étages d’épaisses poutres en bois lamellé-collé, sans les embraser.

A son ouverture, prévue en mars 2019, la tour explosera officiellement le record actuellement détenu par Treet, un bâtiment de 49 mètres également situé en Norvège. Le bâtiment comprend appartements, piscine intérieure, hôtel, bureaux, restaurant et espaces communs. La tour devait faire 81 mètres mais l’ajout d’une pergola sur le toit lui fait prendre quelques mètres. Elle dépassera ainsi les 84 mètres de la tour HoHo, en construction à Vienne ( Autriche).

Contrairement au bâtiment norvégien, l’édifice autrichien a une structure hybride mêlant du bois (76 %) et autres matériaux. Selon le CTBUH, une ONG spécialisée dans le design urbain durable, d’autres projets encore plus ambitieux sont en cours : la tour Baobab à Paris (120 mètres) – qui n’a finalement pas été retenue par la mairie – et l’Abebe Court Tower, 87 mètres, à Lagos (Nigeria), encore dans les cartons.

>> A lire aussi : Adieu aluminium et film plastique, voici l'emballage écolo à base de cire d'abeille

>> A lire aussi : Les gains potentiels de la transition écologique sous-estimés