Israël: Lors d'une conférence sur le harcèlement en ligne, Monica Lewinsky quitte la scène

AGACEE Monica Lewinsky assistait à une conférence sur le harcèlement en ligne en Israël…

L.Br.

— 

Monica Lewinsky, le 7 juin 2018 à New York.
Monica Lewinsky, le 7 juin 2018 à New York. — KENA BETANCUR / AFP

Monica Lewinsky doit encore affronter des questions sur l’affaire Bill Clinton, vingt ans après. Alors qu’elle participait à une conférence sur le harcèlement en ligne, elle a quitté la scène après une question sur sa relation avec l’ancien président des Etats-Unis.

« Je suis désolée, je ne vais pas pouvoir continuer », a lâché Monica Lewinsky, visiblement en colère, avant de quitter le plateau où elle était interviewée par la journaliste israélienne Yoni Levi. La question portait sur d’éventuelles excuses du président américain Bill Clinton envers son ancienne stagiaire, des excuses qu’il n’a jamais formulées. La journaliste voulait savoir si Monica Lewinsky les attendait toujours.

« Elle brisait notre accord »

L’Américaine avait pourtant expressément demandé que la question ne soit pas abordée sur le plateau. Elle a réagi sur Twitter.

« Après le speech d’aujourd’hui sur les périls et les points forts d’internet, il y a eu 15 minutes de conversation sur le sujet de ma propre intervention. Nous avions posé des jalons clairs sur les sujets à aborder et ceux écartés. La question que l’intervieweuse m’a posée, nous en avions parlé la veille et j’avais déclaré que c’était hors sujet. Lorsqu’elle me l’a posée sur scène, j’ai compris qu’elle brisait notre accord. Je suis partie, car il est plus important que jamais pour les femmes de se dresser et de ne pas laisser aux autres le contrôle de leur histoire. Je suis désolée pour le public que cette conférence se soit terminée de cette manière. »

Entre 1995 et 1997, Bill Clinton et Monica Lewinsky entretiennent une relation, alors que la jeune femme est stagiaire à la Maison blanche. L’affaire avait ensuite éclaté au grand jour. Bill Clinton a récemment déclaré lors d’une interview qu’il n’avait jamais adressé d’excuses personnelles à Monica Lewinsky.

>> A lire aussi : #MeToo. Monica Lewinsky s'exprime sur le mouvement et les abus de pouvoir

>> A lire aussi : #MeToo. Bill Clinton critiqué pour ses commentaires très peu #MeToo sur Monica Lewinsky

>> A lire aussi : Monica Lewinsky sort de son silence et évoque son «humiliation»