Un dauphin au Marineland d'Antibes, en mars 2016 (illustration).
Un dauphin au Marineland d'Antibes, en mars 2016 (illustration). — VALERY HACHE AFP

CRUAUTÉ ANIMALE

Japon: Une centaine d'animaux abandonnés dans leurs enclos après la fermeture d'un parc aquatique

Au total, un dauphin, 46 pingouins et une centaine de poissons et reptiles sont abandonnés à leur sort dans ce parc...

En janvier dernier, le parc aquatique Inobusoku, situé dans la ville de Choshi (Japon), a définitivement fermé ses portes. Mais les responsables ne se sont pas préoccupés du sort des animaux et les ont tous laissés à l’abandon, rapporte CNN.

Désormais, une association locale de protection animale exige que les anciens gérants et les autorités locales qui les ont laissés faire répondent de leurs actes. Et pour cause, 46 pingouins, un dauphin et une centaine de poissons et reptiles se trouvent encore enfermés dans le parc, seuls.

L’association à demander aux citoyens d’interpeller la mairie de Choshi pour obtenir un transfert des animaux. Plus de 1.400 de lettres et e-mails y sont envoyés mais la situation reste entre les mains du gérant du parc aquatique. Selon CNN, la préfecture a confirmé que des discussions étaient en cours pour organiser le transfert des animaux mais qu’aucune décision n’avait été prise.

#SaveHoney

Quelques anciens employés de ce parc viennent encore nourrir ces animaux à leurs frais personnels, afin de les sauver d’une mort certaine. L’association Animal Rights Centre les épaule également dans cette mission. En août, l’organisation a diffusé des vidéos pour dénoncer les conditions de vie des pauvres bêtes.

Sur l’une d’elle, on voit Honey, le dauphin, nager seul dans une toute petite piscine. « Honey est le symbole des problèmes du parc, et de la chasse aux dauphins dans la baie de Taiji », déplore Akiko Mitsunobu, cheffe de l’association. Sur les réseaux sociaux, le hashtag #SaveHoney a été lancé en soutien.

>> A lire aussi : Nouvelle-Zélande: Un village veut interdire les chats pour protéger les oiseaux

>> A lire aussi : Castration des porcs, broyage des poussins... Quel est le plan du gouvernement pour améliorer le bien-être animal?