Etats-Unis: Un juge américain bloque une chasse au grizzli près du parc Yellowstone

FAUNE Jusqu’à 23 ours auraient pu être tués lors de cette chasse…

20 Minutes avec AFP

— 

Un grizzli, près du lac Beaver dans le parc national de Yellowstone, aux Etats-Unis, le 6 juillet 2011.
Un grizzli, près du lac Beaver dans le parc national de Yellowstone, aux Etats-Unis, le 6 juillet 2011. — Jim Urquhart/AP/SIPA

C’est une belle victoire pour les défenseurs de la faune sauvage et pour les tribus amérindiennes. Un juge américain a bloqué ce jeudi l’ouverture de la chasse au grizzli qui devait avoir lieu ce week-end dans l’Idaho et le Wyoming, autour du parc national de Yellowstone pour la première fois en 40 ans.

« Il s’agit d’une victoire majeure et nous sommes tout simplement fous de joie, a déclaré Melissa Thomasma, directrice exécutive de Wyoming Wildlife Advocates. La chasse a été controversée dès le début et nous nous y sommes fermement opposés depuis le début. »

Une restriction temporaire de 14 jours

La juge Christensen a émis une ordonnance de restriction temporaire de 14 jours tout en réfléchissant à la question de savoir si le gouvernement fédéral doit rétablir ou non les protections fédérales envers les ours.

Dans sa décision, la juge a déclaré qu’elle avait reçu une documentation substantielle selon laquelle cette chasse causerait des dommages irréparables aux ours, « car une fois qu’un membre d’une espèce menacée a été blessé, la tâche de préserver cette espèce devient d’autant plus difficile ».

Jusqu’à 23 ours auraient pu être tués lors de cette chasse

Jusqu’à 23 ours auraient pu être tués à l’extérieur du parc national de Yellowstone lors de cette chasse, qui est situé dans les États de l’Idaho, du Montana et du Wyoming, dans l’ouest des États-Unis.

L’an dernier, la tribu Crow et plusieurs autres tribus d’Américains natifs avaient intenté une poursuite contre l’US Fish and Wildlife Service, organisme fédéral en charge de la gestion de la faune sauvage, pour sa décision de retirer la protection d’environ 700 grizzlis dans les Rocheuses au motif qu’ils n’étaient plus une espèce menacée.