VIDEO. Après le Cap, Theresa May s'essaye à nouveau à quelques pas de danse africaine à Nairobi

AFRIQUE Un exercice qui, une fois de plus, a fait le tour des tabloïds britanniques qui ont raillé le comportement de la dirigeante…

H. B.

— 

Theresa May devant le 10, Downing Street, le 23 mai 2018.
Theresa May devant le 10, Downing Street, le 23 mai 2018. — Rob Pinney/LNP/Shutters/SIPA

« La reine du dancefloor » a récidivé. En visite officielle dans un campus des Nations Unies à Nairobi (Kenya), la Première ministre britannique Theresa May s’est à nouveau essayée jeudi à quelques pas de danse auprès de jeunes scouts.

La dirigeante britannique était venue épauler Erik Solheim, le responsable de l’ONU Environnement, à lancer un nouveau badge « challenge plastique », un défi visant à réduire la pollution plastique au Kenya.

Dans une ambiance très décontractée, Theresa May s’est alors prêtée au jeu et a esquissé quelques mouvements de danse. Un exercice qui a, une fois de plus, fait le tour des tabloïds britanniques, qui ont raillé le comportement de la dirigeante.

De nombreuses moqueries et railleries

En début de semaine déjà, la cheffe du gouvernement s’est déjà essayée en Afrique du Sud à des pas de danse pour accompagner les élèves qui l’accueillaient dans une école du Cap, au premier jour de sa tournée diplomatique en Afrique. Les images de sa performance étaient rapidement devenues virales et avaient été publiées en une par plusieurs journaux britanniques.

Ce jeudi, les médias britanniques ne l’ont pas non plus épargné, à l’image du Guardian qui semble craindre que cette agitation manifestée « à deux reprises puisse être considérée comme le fait que les hôtes rigolent à [ses] dépens ».

La Première ministre britannique effectuait cette semaine une grande tournée africaine dans le but de renforcer les liens économiques avec le continent avant le Brexit. Elle a notamment annoncé, ce mardi au Cap (Afrique du Sud), une nouvelle enveloppe de 4 milliards de livres (4,4 milliards d’euros) d’investissements dans les économies africaines.