Pédophilie dans l'Eglise: Des victimes américaines souhaitent que le Vatican rende public le dossier sur le cardinal McCarrick

RELIGION Les associations de victimes réclament également une enquête fédérale sur la façon dont des prêtres convaincus de pédophilie ont échappé aux poursuites judiciaires en étant mutés à l’étranger...

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François au Croke Park Stadium de Dublin le 25 août 2018.
Le pape François au Croke Park Stadium de Dublin le 25 août 2018. — Ben STANSALL / AFP

Elles dénoncent une politique « d’étouffement systématique » par l’Eglise catholique américaine. Des associations de victimes de prêtres pédophiles ont réclamé ce jeudi que le Vatican rende public le dossier concernant le cardinal américain Theodore McCarrick, ancien prélat accusé d’agressions sexuelles.

Le dossier contre le prélat « souligne des faits concernant comment le pape François et deux autres papes, Benoît et Jean-Paul, ont couvert les abus sexuels d’un religieux et cela va nous apporter des réponses », a affirmé Peter Isley, responsable de l’association Mettre fin aux abus du clergé (ECA USA).

Le cardinal McCarrick a démissionné fin juillet

Cet appel intervient après la diffusion samedi d’une lettre ouverte de l’ancien ambassadeur du Vatican aux Etats-Unis, Carlo Maria Vigano, qui a accusé le pape François d’avoir couvert les abus sexuels du cardinal américain Theodore McCarrick commis il y a plusieurs décennies. Le cardinal McCarrick, 88 ans et l’un des cardinaux américains les plus en vue à l’étranger, a d’emblée démissionné fin juillet même s’il nie les accusations.

« Il existe un réseau criminel au sein de l’Eglise catholique (…) qui est couvert par des évêques des deux camps (et qui) doit être exposé et faire l’objet de poursuites, et le dossier (McCarrick) éclaircira cela », a dénoncé Peter Isley, lors d’une conférence de presse devant l’ambassade du Saint-Siège à Washington.

300 « prêtres prédateurs » auraient agressé sexuellement au moins 1.000 enfants

Pamela Spees, avocate du Réseau des survivants aux abus des prêtres (Snap), a pour sa part demandé une enquête fédérale sur les accusations envers l’Eglise et sur la façon dont des prêtres convaincus de pédophilie ont échappé aux poursuites judiciaires en étant mutés à l’étranger.

>> A lire aussi : 300 «prêtres prédateurs» accusés de pédophilie aux Etats-Unis

>> A lire aussi : 300 «prêtres prédateurs» accusés de pédophilie aux Etats-Unis

>> A lire aussi : Pédophilie aux Etats-Unis: Le pape se dit «du côté des victimes» des plus de 300 «prêtres prédateurs»

Pour rappel, l’Eglise catholique américaine est par ailleurs secouée depuis quelques semaines par un scandale d’abus sexuels en Pennsylvanie (est), perpétrés par plus de 300 « prêtres prédateurs » qui auraient agressé sexuellement au moins 1.000 enfants.