Affaire Nassar: Nouvelle arrestation liée au scandale qui secoue le monde de la gymnastique

ETATS-UNIS Une ancienne coach de l’équipe féminine de gymnastique de l’université d’Etat du Michigan aurait fermé les yeux sur les actes de Larry Nassar, condamné pour agressions sexuelles…

N.Sa avec AFP

— 

Katie Klages,  ancienne coach de l'équipe féminine de gymnastique de l'université d'Etat du Michigan, aurait fermé les yeux sur les pratiques d'abus sexuels du médecin Larry Nassar.
Katie Klages, ancienne coach de l'équipe féminine de gymnastique de l'université d'Etat du Michigan, aurait fermé les yeux sur les pratiques d'abus sexuels du médecin Larry Nassar. — Jake May/AP/SIPA

Elle n'a pas cru les victimes. Une ancienne coach de l’équipe féminine de gymnastique de l’université d’Etat du Michigan (MSU) s’est rendue jeudi aux autorités, accusée d’avoir menti à la police qui enquêtait sur le vaste scandale d’agressions sexuelles dans le monde sportif.

D’anciennes gymnastes ont accusé Kathie Klages d’avoir fermé les yeux sur les actes de Larry Nassar, ex-médecin sportif condamné à plusieurs lourdes peines de prison pour avoir agressé durant deux décennies au moins 265 victimes -dont près de 160 gymnastes-, la plupart mineures, sous couvert de traitements médicaux. Plusieurs championnes américaines, dont des médaillées olympiques, font partie de ses victimes.

Elle n’avait pas cru les accusatrices du médecin

L’affaire ne s’est pas terminée avec ses condamnations : les procureurs ont tourné leur attention sur ceux et celles qui ont pu être au courant de son comportement, mais n’y ont pas mis un terme.

Kathie Klages, qui a pris sa retraite de la MSU en 2017, travaillait avec Larry Nassar, qui soignait les sportifs de cette université lors des compétitions et entraînements de la Fédération américaine de gymnastique, USA Gymnastics. Certaines athlètes ont affirmé que Kathie Klages avait été prévenue des pratiques du médecin, mais n’avait pas cru ses accusatrices. Elle a été inculpée de deux chefs de mensonge aux enquêteurs cherchant à déterminer comment Larry Nassar a pu s’en tirer pendant aussi longtemps.

Kathy Klages risque six ans de prison

« Des témoins ont dit avoir signalé à Klages les agressions sexuelles de Nassar remontant à plus de vingt ans », a indiqué le bureau du procureur dans un communiqué. « Klages a nié auprès des représentants des forces de l’ordre avoir eu connaissance avant 2016 des comportements sexuels inappropriés de Nassar ».

Elle risque un maximum de six ans de prison et a été remise en liberté sous caution. Une audience au tribunal est prévue la semaine prochaine. « Il existe des preuves irréfutables qui vont contredire les accusations qui ont été portées », a déclaré Takura Nyamfukudza, son avocat, selon le journal The Detroit News. William Strampel, un ancien patron de Larry Nassar, fait partie des personnes poursuivies dans le sillage de ce scandale.