Etats-Unis: Donald Trump annonce le départ de l’avocat de la Maison Blanche Don McGahn

POLITIQUE « J’ai travaillé avec Don pendant longtemps et ai vraiment apprécié son travail ! », a déclaré le président américain, sans autres indications sur les raisons de ce départ ni sur l’identité de son remplaçant…

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump à Washington, le 22 août 2018.
Donald Trump à Washington, le 22 août 2018. — Andrew Harnik/AP/SIPA

L’annonce a été faite sur Twitter. Donald Trump a annoncé ce mercredi le départ prochain de l’avocat de la Maison Blanche Don McGahn, au moment où l’enquête du procureur spécial Robert Mueller se fait de plus en plus menaçante pour le président des Etats-Unis et ses proches. « L’avocat de la Maison Blanche Don McGahn quittera son poste à l’automne, peu après la confirmation (j’espère) du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême », a écrit Donald Trump dans un tweet.

« J’ai travaillé avec Don pendant longtemps et ai vraiment apprécié son travail ! », a-t-il ajouté, sans autres indications sur les raisons de ce départ ni sur l’identité de son remplaçant.

Don McGahn aurait « largement coopéré » à l’enquête menée par le procureur

Cette annonce intervient deux semaines après des révélations du New York Times selon lesquelles Don McGahn a « largement coopéré » à l’enquête menée par l’équipe de Robert Mueller sur les soupçons de collusion entre l’équipe de campagne du républicain et la Russie.

Donald Trump, qui n’a de cesse de dénoncer une « chasse aux sorcières » à son encontre, n’avait pas caché son agacement après la publication de cet article. « Je l’ai autorisé ainsi que tous les autres à témoigner. Je n’avais pas à le faire », avait-il affirmé, assurant n’avoir « rien à cacher ».

Double coup dur judiciaire en août

Le président des Etats-Unis a essuyé un double coup dur judiciaire en août. Son ex-chef de campagne, Paul Manafort, sulfureux lobbyiste, a été reconnu coupable de fraude bancaire et fiscale. Cette décision a une résonance particulière car il s’agissait du premier procès émanant de l’enquête tentaculaire menée par Robert Mueller.

Son ancien avocat personnel Michael Cohen a par ailleurs plaidé coupable de fraude fiscale et bancaire et de violation des lois sur le financement des campagnes électorales, des faits débusqués par l’enquête Mueller mais sans lien avec la Russie.