Pologne: Quand une téléréalité propose de vivre la vie des migrants

TELEVISION L’émission baptisée « Go back to where you came from » (« Reviens d’où tu viens ») doit être diffusée à l’automne sur la chaîne de télévision privée polonaise TVN…

20 Minutes avec agence

— 

Les candidats polonais de « Go back to where you came from » s'installeront dans un camp de réfugiés au Kurdistan (illustration).
Les candidats polonais de « Go back to where you came from » s'installeront dans un camp de réfugiés au Kurdistan (illustration). — THOMAS COEX / AFP

TVN, une chaîne de télévision privée polonaise, va lancer cet automne une nouvelle émission de téléréalité baptisée Go back to where you came from (Reviens d’où tu viens). Calqué sur une émission australienne diffusée entre 2011 et 2015, le programme consiste à faire suivre à six Polonais le chemin inverse de celui des migrants, rapporte Slate.

Ayant chacun des opinions diverses sur la crise migratoire, ils partiront de Berlin pour rallier un camp de réfugiés du Kurdistan irakien, munis seulement de leur passeport, d’un peu d’argent et de leur téléphone. Mais de nombreuses voix accusent la production de profiter de la souffrance des migrants pour faire de l’argent.

D’Allemagne jusqu’en Irak

Les candidats traverseront l’Allemagne avant de poursuivre leur périple à travers la Hongrie, la Serbie et la Grèce où ils prendront un bateau pour traverser la Méditerranée jusqu’au Kurdistan. Ils s’installeront alors dans un camp de réfugiés.

La production évoque un documentaire et non une téléréalité pour qualifier ce nouveau programme. Bogdan Czaja, programmateur chez TVN, veut ainsi contribuer au débat sur les migrations.

Les Polonais ne veulent pas accueillir les réfugiés selon les sondages

Le début de la crise migratoire, en 2015, a marqué un tournant dans l’opinion en Pologne, indique Slate. Un sondage réalisé en juin par le Centre de recherche sur l’opinion publique polonaise, révèle que seuls 5 % des Polonais pensent que les réfugiés qui fuient une guerre devraient pouvoir s’installer dans le pays. Ils étaient 14 % en 2015.

Avec moins de 2 % de sa population née hors de l’Europe, la Pologne a l’un des taux migratoires les plus bas de L’UE.

>> A lire aussi : La République tchèque, la Hongrie et la Pologne renvoyées devant la Cour de justice de l'UE