Après la fusillade de Jacksonville, les fausses rumeurs pullulent sur l'identité du tireur

FAKE OFF Avant que les forces de l'ordre n’identifient le tireur de la fusillade ayant fait 2 morts à Jacksonville (Floride) ce dimanche, des rumeurs relayées sur Twitter ont accusé à tort deux personnalités du web américain…

Alexis Orsini

— 

La police a délimité un périmètre de sécurité après la fusillade à Jacksonville, qui a fait deux morts dimanche.
La police a délimité un périmètre de sécurité après la fusillade à Jacksonville, qui a fait deux morts dimanche. — JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
  • Les forces de l'ordre de Jacksonville (Floride) ont identifié David Katz, 24 ans, comme l'auteur de la tuerie ayant causé la mort de 2 personnes et blessé 11 autres ce dimanche, lors d'un tournoi de jeu vidéo.
  • Peu après l'annonce de la fusillade, et avant l'identification du tireur qui s'est finalement suicidé, des rumeurs relayées sur Twitter ont accusé deux personnalités du web américain d'en être l'auteur. 
  • Si l'humoriste Sam Hyde est régulièrement victime de ce type de canular, le YouTubeur Paul Denino – alias Ice Poseidon – a également été visé. 

Il aura fallu seulement quelques heures aux équipes du shérif local pour identifier le tueur de la fusillade de Jacksonville (Floride), qui a fait deux morts et onze blessés lors d’un tournoi dédié au célèbre jeu vidéo Madden, dimanche 26 août.

Selon les autorités locales, David Katz, un jeune homme de 24 ans originaire de Baltimore (Maryland), s’est suicidé après avoir ôté la vie à ses deux victimes – qui participaient également à cette simulation de football américain, selon la presse locale.  

Ce court laps de temps aura toutefois suffi pour voir émerger, sur Twitter, des rumeurs présentant à tort deux hommes différents comme l’auteur de la fusillade : Sam Hyde et Paul Denino, deux personnalités assez connues sur le web américain… mais sans aucun lien avec la tuerie.

 

FAKE OFF

Le premier est devenu un habitué du genre : depuis plusieurs années, Sam Hyde est en effet régulièrement présenté, sur les réseaux sociaux, comme l’auteur des dernières fusillades à frapper les Etats-Unis. Avec, à l’appui, une photo de lui, une arme à la main.

La tuerie de Jacksonville n’a pas fait exception à la règle : moins d’une heure après l’annonce du drame par les forces de l'ordre locales, un tweet repris plus de 100 fois prétend que le « tireur de Madden » n’est autre que « le suprémaciste blanc Sam Hyde ». Il cite même un prétendu témoignage de sa famille le présentant comme quelqu’un de « dérangé ».

Si Sam Hyde existe bel et bien, il s’agit en réalité d’un humoriste, qui s’est fait connaître sur YouTube en 2013 après la mise en ligne d’une parodie remarquée des Ted Talks – des conférences à succès visant à échanger des idées et pratiques sur des sujets très variés. 

L’humoriste, connu pour son idéologie d'extrême droite, est aujourd’hui clairement dépassé par la portée de ce canular de mauvais goût – en plus d'être régulièrement cité sur le forum 4Chan (une communauté connue, en France, pour avoir propagé des fake news sur Emmanuel Macron pendant la dernière campagne présidentielle).
 

Dès 2015, Sam Hyde se retrouve ainsi accusé, sur les réseaux sociaux, d’être l’auteur de la tuerie de masse de San Bernardino (Californie). L’année suivante, on lui attribue plusieurs autres fusillades perpétrées aux Etats-Unis, dont celle de l’université d’UCLA.

Un canular qui a la vie dure

A en croire la rumeur, il agirait même en Europe : en décembre 2016, il est ainsi présenté par certains internautes comme l’auteur de l’attentat au camion-bélier de Berlin, qui avait coûté la vie à 12 personnes et fait 48 blessés sur un marché de Noël. Quelques mois plus tard, un élu américain se laisser berner et accuse Sam Hyde d’avoir perpétré la tuerie de Sutherland Springs. 

Enfin, en février dernier, le cliché de Sam Hyde muni d’une arme réapparaissait en tant que photo du prétendu « suspect » de la tuerie du lycée de Parkland

Si ce canular est aujourd’hui suffisamment connu – sous le nom de « Sam Hyde is the shooter » – pour que nombre d’internautes ne manquent pas de le dénoncer à chaque nouvelle occurrence, il parvient encore à en duper un certain nombre. Et il a même amené Sam Hyde à être interrogé par les forces de l’ordre, selon ses confidences à Forbes en 2016. Il accusait pour sa part le site néo-nazi Daily Stormer d’être à l’origine de cette campagne de dénigrement jugée « antisémite ».

La capture d’écran utilisée pour identifier Sam Hyde est quant à elle tirée d’un ancien sketch de l’humoriste controversé, dont les premières secondes précisent clairement : « Il s’agit d’une vidéo parodique filmée au Canada en utilisant des fausses armes. Toutes les "explosions" des armes ont été créées par des effets spéciaux numériques. » 

Paul Denino, un YouTubeur également accusé à tort

Paul Denino, un Youtubeur plus connu sous le pseudonyme de « Ice Poseidon » par la communauté de fans qui ne rate pas une retransmission vidéo de son quotidien, deviendra-t-il lui aussi un accusé récurrent de ce type d’événement ?

Le vlogueur aux plus de 600.000 abonnés YouTube a en tout cas été désigné comme le tireur de Jacksonville par différents tweets. Une heure seulement après l’annonce de la fusillade par la police locale, un utilisateur de Twitter lance ainsi : « Des sources affirment que cette photo a été prise quelques instants avant la fusillade du tournoi de Madden à Jacksonville, en Floride. »

Sur le cliché, on reconnaît bien Paul Denino, vêtu d’une longue veste. Mais il s’agit en réalité d’un cliché du vidéaste publié 10 jours plus tôt sur le sous-forum Reddit qui lui est consacré.

« La police de Jacksonville a alerté le public de ne pas s’approcher du tireur présumé, Paul Denino. Il est toujours en cavale. Le suspect est armé et dangereux » peut-on lire dans un autre tweet alimentant la rumeur, illustré par une capture d’écran d'Ice Poseidon tirée d'un de ses vlogs.

Ice Poseidon, qui peut se targuer du soutien de sa « Purple Army » – une communauté de fans assidus à la réputation discutable – a pour sa part directement répondu à une utilisatrice de Twitter qui s’excusait de l’avoir accusé à tort : « Ce n’est pas grave, je sais qu’il n’est pas facile de réaliser un fact-checking, mais j’ai l’habitude que les trolls agissent comme des trolls donc ça va ».

En octobre 2017, le vidéaste avait déjà été accusé sur Twitter d’être l’auteur de la tuerie de Las Vegas. Mais le tweet à l’origine de cette rumeur, qui citait comme « source » des « contacts au FBI », était passé totalement inaperçu.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.