Espagne: La famille Franco s'occupera du corps du dictateur espagnol s'il est exhumé

POLÉMIQUE Les proches de l’ancien dictateur espagnol dénoncent un « acte de revanchisme rétroactif »…

20 Minutes avec agences

— 

Un homme fait un salut à côté de la tombe controversée du dictateur espagnol Francisco Franco, le 24 août 2018.
Un homme fait un salut à côté de la tombe controversée du dictateur espagnol Francisco Franco, le 24 août 2018. — Andrea Comas/AP/SIPA

La famille de Francisco Franco ne lâche pas contre le gouvernement espagnol. Les proches de l’ancien dictateur espagnol vont utiliser « tous les recours légaux » pour empêcher l’exhumation de sa dépouille.

Dans un communiqué publié samedi, la famille réaffirme son opposition « ferme et unanime » à cette initiative, dénonçant un « acte de revanchisme rétrospectif ». Mais si la décision officielle aboutit, elle se chargera personnellement de prendre le corps en charge pour lui donner « une sépulture chrétienne ».

Franco ne rejoindra pas son épouse

Le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez a approuvé vendredi un décret visant à exhumer Franco du Valle de los Caidos où sa dépouille repose depuis sa mort en 1975. Ce complexe monumental, surplombé par une croix de 150 mètres de haut, se trouve à 50 km de Madrid (Espagne).

Les autorités avaient prévu le refus de cette exhumation par les proches du dictateur. Si la famille réitère son refus et n’indique pas de lieu où réenterrer le corps, le gouvernement sera chargé de le faire « dans un lieu digne et respectueux », a indiqué la vice-présidente Carmen Calvo.

Francis Franco, l’un des sept petits-fils du général qui a dirigé le pays entre 1939 et 1975, rejette l’idée d’enterrer Franco près de son épouse, dans le cimetière d’El Pardo, près de Madrid. « Il n’y a pas de sécurité, mon grand-père ne peut pas être enterré là », a-t-il expliqué. « Aujourd’hui, ce n’est pas envisagé ».

>> A lire aussi : Londres: La tombe du poète William Blake retrouvée par des détectives amateurs et passionnés

>> A lire aussi : Seine-Saint-Denis: Dents en or volées sur des cadavres… Trois fossoyeurs condamnés à de la prison avec sursis