VIDEO. Décès de John McCain: Une semaine d'hommages à l'ancien sénateur avant des funérailles nationales prévues samedi

CEREMONIES Son cercueil sera d'abord présenté mercredi au capitole de l'Arizona, où les habitants pourront se recueillir pendant plusieurs heures...

20 Minutes avec AFP

— 

Un mémorial dédié au sénateur américain devant son bureau de Phoenix, le 26 août 2018.
Un mémorial dédié au sénateur américain devant son bureau de Phoenix, le 26 août 2018. — Robyn Beck / AFP

L’ancien sénateur américain va recevoir les honneurs du pays, avant son enterrement dimanche prochain. Pour beaucoup, la mort de John McCain est celle de tout un pan de la politique américaine. L’ancien pilote torturé pendant la guerre du Vietnam, candidat républicain malheureux à la Maison Blanche, incarnait pour certains une politique moins brutale qu’à l’ère de Donald Trump.

 

John McCain est mort à quelques jours de son 82e anniversaire, après treize mois de lutte contre un cancer du cerveau. Dans l’Arizona, son Etat d’adoption, des personnes ont apporté dimanche des fleurs devant sa permanence parlementaire à Phoenix, ainsi que devant la maison funéraire où sa dépouille repose.

Les honneurs de la rotonde du Capitole

Le programme des cérémonies en sa mémoire a été annoncé dimanche, et inclut plusieurs jours d’hommages, d’abord dans l’Arizona, puis dans la capitale américaine. Son cercueil sera d’abord présenté mercredi au capitole de l’Arizona, Etat qu’il a représenté plus de trente-cinq ans au Congrès. Les habitants pourront s’y recueillir pendant plusieurs heures. Un premier office aura lieu jeudi dans une église baptiste locale.

Puis il sera transporté à Washington, où le cercueil sera présenté vendredi au public dans la rotonde du Capitole, un honneur réservé aux grands personnages de l’histoire des Etats-Unis, comme John F. Kennedy, Ronald Reagan, Rosa Parks et quelques illustres sénateurs.

Donald Trump écarté

Les funérailles nationales auront lieu samedi à la grande cathédrale de la capitale américaine, en présence de nombreux élus et dignitaires américains et étrangers. Les anciens présidents Barack Obama et George W. Bush, un démocrate et un républicain, devraient prononcer des éloges funèbres, à sa demande. Plusieurs médias avaient rapporté il y a plusieurs mois que le sénateur avait expressément demandé à ce que Donald Trump ne participe pas.

L’enterrement, dans l’intimité familiale, aura lieu dimanche au cimetière de l’Académie navale d’Annapolis, à une heure à l’est de Washington.