Russie: L’opposant Alexeï Navalny a été légèrement blessé lors de son interpellation

POLITIQUE Plusieurs fois arrêté ces derniers mois, l’homme politique lutte contre un projet de réforme du système des retraites…

B.C. avec AFP

— 

 Alexeï Navalny lors d'une manifestation contre Vladimir Poutine le 5 mai 2018 à Moscou
Alexeï Navalny lors d'une manifestation contre Vladimir Poutine le 5 mai 2018 à Moscou — Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

L’opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, a été interpellé samedi devant son domicile, à deux semaines de manifestations contre une réforme du système de retraites auxquelles il avait appelé, et blessé au doigt, a annoncé sa porte-parole Kira Iarmych, sur son compte Twitter : « Navalny a été arrêté par cinq policiers alors même qu’il quittait Moscou pour rendre visite à sa famille.

Cette interpellation, survenue en milieu de journée, a eu lieu « sous prétexte de procédures dans le cadre du dossier ouvert à la suite de la manifestation du 28 janvier », à laquelle l’opposant avait appelé pour boycotter l’élection présidentielle, a-t-elle précisé, affirmant qu'« aucun procès n’avait eu lieu à l’époque ». Selon la porte-parole, cela a eu lieu « dans le but unique de lui causer des problèmes avant la manifestation du 9 septembre. Pouvez-vous vous imaginer de plus grands lâches que (ceux au) pouvoir ? »

Une grande manifestation anti-Poutine

Alexeï Navalny voulait organiser des manifestations dans de nombreuses villes russes le 9 septembre contre le très impopulaire projet de réforme du système de retraites.

Quelques heures avant son arrestation, Alexeï Navalny avait annoncé sur son compte Twitter qu’il ferait des « annonces intéressantes » dans son émission retransmise en direct sur les réseaux sociaux et prévue à l’heure à laquelle l’interpellation a eu lieu.

L’opposant a durement critiqué le projet de faire augmenter l’âge de départ à la retraite. L’opposition inhabituelle à une mesure soutenue par le président Vladimir Poutine s’est aussi exprimée à travers une pétition en ligne demandant l’annulation de la réforme, qui a recueilli 2,9 millions de signatures.

Des détentions à répétition

A la suite de son interpellation, Alexeï Navalny a été brièvement hospitalisé avant d’être de nouveau emmené au poste. « On lui aurait cassé le petit doigt lors de l’interpellation », a annoncé sa porte-parole.

La date du procès a été provisoirement fixée à lundi, a-t-elle précisé, et Alexeï Navalny devrait rester en détention d’ici là. L’opposant n’a pu pour l’instant voir son avocat, les autorités invoquant des motifs de sécurité particuliers au poste de police. « L’avocat de Navalny rédigera une plainte », a assuré sa porte-parole.

Alexeï Navalny a multiplié ces derniers mois les manifestations pour faire pression sur le Kremlin, après avoir été déclaré inéligible à l’élection présidentielle du 18 mars, remportée sans surprise par Vladimir Poutine. Le 15 juin, l’opposant de 42 ans avait été arrêté pour avoir organisé une manifestation deux jours avant l’investiture de Vladimir Poutine à un quatrième mandat présidentiel, et pour avoir désobéi aux forces de l’ordre.

Il avait purgé 30 jours de détention et a été libéré le jour du début de la Coupe du monde de football en Russie.