Etats-Unis: Donald Trump assure que les marchés vont «s'effondrer» s'il est destitué

POLITIQUE Face aux difficultés qui s'accumulent, le président américain bande les muscles...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump tente de se défendre face aux multiples accusations.
Le président américain Donald Trump tente de se défendre face aux multiples accusations. — SIPA

Toujours le sens de nuance… Le président américain Donald Trump a estimé que les marchés allaient « s’effondrer » s’il était destitué à la suite des difficultés et scandales qui se multiplient. « Si jamais j’étais destitué, je pense que les marchés s’effondreraient et que chacun deviendrait plus pauvre », a affirmé Donald Trump en réponse à une question lors d’une émission retransmise jeudi par la chaîne Fox News.

« Je ne sais pas comment on peut destituer quelqu’un qui fait un super travail », a-t-il ajouté. Et le président américain a ajouté dans un tweet : « la seule chose que j’ai mal faite, c’est de remporter une élection qui devrait être remportée par Hillary Clinton la corrompue et les Démocrates. Le problème est qu’ils ont oublié de faire campagne dans de nombreux états ! »

L’étau se resserre autour du président américain depuis que son ancien avocat personnel, Michael Cohen, a affirmé sous serment avoir acheté, à la demande de Donald Trump, le silence de deux maîtresses présumées « pour influencer l'élection » présidentielle de 2016.

Trump « Pas du tout inquiet »

Michael Cohen, accusé de violation des lois sur le financement électoral, a passé un accord de plaider-coupable avec les autorités, qui pourrait le faire collaborer avec le procureur spécial Robert Mueller, chargé de l’épineuse enquête sur le dossier russe.

La Maison Blanche avait déjà assuré mercredi que Donald Trump n’était « pas du tout inquiet » des éventuelles révélations que pourraient faire Michael Cohen.

>> A lire aussi : Donald Trump accuse son ex-avocat de «raconter des histoires» face à la justice

>> A lire aussi : Etats-Unis: Malgré les affaires Cohen et Manafort, «la présidence de Donald Trump n’est pas mise en danger pour l’instant»