Guerre commerciale: En riposte aux USA, la Chine impose des taxes douanières sur 16 milliards de dollars de biens américains

COMMERCE Etats-Unis et Chine ont imposé de nouvelles sanctions douanières sur des milliards de dollars de produits...

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump à Charleston, le 21 août 2018.
Donald Trump à Charleston, le 21 août 2018. — Craig Hudson/AP/SIPA

Le bras de fer commercial a pris un coup d’accélérateur entre Pékin et Washington ce jeudi. La Chine a imposé ce jeudi des taxes douanières sur 16 milliards de dollars de produits américains importés, contre-attaquant quelques instants après l’adoption par les Etats-Unis de nouvelles sanctions douanières sur le même montant de produits chinois, a annoncé l’agence étatique Chine nouvelle.

Ces taxes chinoises, de 25 %, sont entrées en vigueur juste après l’imposition par Washington de nouveaux droits de douane sur 16 milliards de biens chinois importés, selon le média officiel citant une administration gouvernementale. Pékin a précisé être « fermement opposé » et déterminé à poursuivre « des représailles nécessaires », dans cette nouvelle escalade du conflit commercial entre les deux puissances.

Des tarifs douaniers de 25 %

Tôt ce jeudi, Washington a infligé des tarifs douaniers prohibitifs de 25 % sur un total de 50 milliards de dollars de marchandises chinoises, représentant un millier de produits. Trente-quatre milliards de dollars étaient déjà taxés depuis juillet, Washington étendant la procédure à 16 autres milliards. Pékin devrait en faire autant dans la foulée.

Washington vise particulièrement les produits chinois qui ont bénéficié de « pratiques commerciales déloyales » comme le transfert forcé de technologies, qui est dénoncé par l’administration Trump. Ainsi ordinateurs, composants électroniques, machines-outils sont parmi les produits les plus touchés, totalisant 1,1 milliard de dollars d’importations pour les microprocesseurs et autant pour les machines électriques.

Machines à traire les vaches, bulldozers et motos

Autres cibles de choix, les circuits intégrés dont les échanges pèsent 700 millions de dollars, mais aussi les cellules photo-voltaïques qui sont importées à hauteur de 500 millions de dollars par an, sans compter les mémoires informatiques pour 400 millions.

Sur la liste noire figurent aussi des machines à traire les vaches, des incubateurs pour poussins, des enregistreurs de vols, des tubes pour radiographies, des bulldozers et des motos.

>> A lire aussi : Guerre commerciale: Les taxes américaines s’appliquent dès ce vendredi sur des produits chinois