États-Unis: Donald Trump critique les choix du patron de la Fed qu'il avait lui-même nommé

ÉCONOMIE Le président américain pensait que Jerome Powell était un homme qui aimait « l’argent pas cher »…

20 Minutes avec agences

— 

Donald Trump a nommé Jerome Powell pour succéder à Janet Yellen à la tête de la Fed, le 2 novembre 2017.
Donald Trump a nommé Jerome Powell pour succéder à Janet Yellen à la tête de la Fed, le 2 novembre 2017. — Alex Edelman/NEWSCOM/SIPA

Donald Trump multiplie ces jours-ci les critiques à l’encontre de Jerome Powell, le président de la banque centrale américaine (Fed). Manque de chance, c’est le président lui-même qui l’avait nommé à ce poste en novembre dernier.

Il lui reproche notamment de compliquer la tâche de l’exécutif en relevant les taux d’intérêt. Ce vendredi, lors d’une levée de fonds, Donald Trump a déclaré qu’il s’attendait à ce que Jerome Powell soit un homme qui aime « l’argent pas cher », rapportent le Wall Street Journal et Bloomberg News.

Des taux d’intérêt aux conséquences négatives

Ce lundi, le président américain a réitéré ses critiques, se disant « pas emballé » pas le patron de la Fed dans un entretien à l’agence Reuters. En augmentant les taux, la banque centrale dope le dollar, rendant les produits américains plus chers à l’exportation – un effet contraire aux objectifs de Trump.

Cela rend aussi les crédits à la consommation et immobiliers plus onéreux, pesant sur les consommateurs américains. Une conséquence qui déplaît au président américain, qui garde en tête les législatives de mi-mandat en novembre.

L’indépendance de la Fed en question

C’est la troisième fois que le président américain s’en prend à la Réserve fédérale, rompant avec la tradition de ne pas commenter ses décisions publiquement pour préserver son indépendance. Le 20 juillet, Trump s’était dit « mécontent » de la politique monétaire mais déclarant qu’ils laissaient les banquiers centraux « faire ce qu’ils estiment être le mieux ».

Lundi, le président américain s’est montré plus tranché, notamment sur la nécessité de l’indépendance de la Fed. « Je crois dans ce qui est bon pour le pays », a-t-il lancé, estimant qu’il devait « recevoir de l’aide de la Fed ». La banque centrale n’a pas réagi, rappelant seulement que Jerome Powell, choisi par Donald Trump lui-même, s’était engagé à remplir sa mission « avec objectivité, indépendance et intégrité ».

>> A lire aussi : Turquie: La livre s'effondre, Erdogan dénonce la «guerre économique» de Trump

>> A lire aussi : Un conseiller économique de Trump victime d'une crise cardiaque