Scandale des prêtres pédophiles: Le pape rencontrera des victimes d'abus en Irlande

EGLISE Le pape François se rendra en Irlande les 25 et 26 août, où il parlera de la famille et rencontrera des victimes d'abus...

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François sur la Popemobile au Vatican le 30 mai 2018.
Le pape François sur la Popemobile au Vatican le 30 mai 2018. — SIPA

Un échange discret. Le pape François rencontrera des victimes d’abus sexuels durant son voyage en Irlande, du 25 au 26 août, a précisé mardi le Vatican. « Le Saint-Père rencontrera des victimes », a stipulé Greg Burke, porte-parole du Vatican, lors d’un point presse sur le prochain voyage du pape. « L’important pour le pape est de les écouter », a-t-il commenté, en notant qu’il reviendra aux victimes de choisir de divulguer ou non leur rencontre.

Le pape rencontre régulièrement des victimes d’abus sexuels commis par des membres de l’Eglise lors de ses voyages à l’étranger ou au Vatican.

Sujet incontournable du déplacement

Le directeur de la salle de presse du Vatican a reconnu que le scandale des abus commis dans le passé par des ecclésiastiques en Irlande était un sujet incontournable du déplacement. Officiellement, le pape vient clore à Dublin la Rencontre mondiale des familles, qui a démarré ce mardi. François avait aussi participé à sa dernière édition à Philadelphie en 2015. « Tout voyage en Irlande n’allait pas juste porter sur la famille », a admis Greg Burke, en ajoutant toutefois que « le pape veut parler de la famille ».

Au cours des six discours que le pape prononcera au cours du week-end prochain, il y aura « beaucoup de possibilités, d’opportunités » pour le pape d’aborder la question des abus, a-t-il encore noté. Samedi, le pape priera en outre à Dublin dans une chapelle de la cathédrale St Mary’s, dédiée aux victimes d’abus.

Un appel à tous les catholiques

L’énorme scandale de pédophilie, révélé la semaine dernière au sein du clergé catholique aux Etats-Unis, a incité lundi le pape François à diffuser une lettre au « Peuple de dieu ».

« Nous reconnaissons que nous n’avons pas su être là où nous le devions, que nous n’avons pas agi en temps voulu en reconnaissant l’ampleur et la gravité du dommage qui était infligé à tant de vies. Nous avons négligé et abandonné les petits », a notamment écrit le pape dans sa lettre.

Une enquête des services du procureur de Pennsylvanie publiée la semaine dernière a mis au jour des abus sexuels, couverts par l’église catholique de cet Etat américain, perpétrés par plus de 300 « prêtres prédateurs » dont ont été victimes au moins mille enfants.

La Rencontre mondiale des familles - un rendez-vous organisé tous les trois ans qui allie célébrations et tables rondes thématiques - se terminera en présence du pape par un « festival des familles » le samedi 25 août et une messe solennelle le dimanche 26 août. La dernière visite d’un pape en Irlande remonte à celle de Jean Paul II voici près de quarante ans, en 1979.

>> A lire aussi : La lutte contre la pédophilie au sein de l’Eglise a-t-elle vraiment changé avec le pape François?