VIDEO. Le 21 août 1968, les chars soviétiques écrasent le printemps de Prague

HISTOIRE Dans la nuit du 20 au 21 août 1968, les chars soviétiques envahissent la Tchécoslovaquie et mettent fin à l'expérience du printemps de Prague...

T.L

— 

Les chars soviétiques prennent d'assaut Prague en août 1968.
Les chars soviétiques prennent d'assaut Prague en août 1968. — GOESS/SIPA

Qu’il était beau, ce mois de janvier 1968. Il marque en Tchécoslovaquie l’arrivée au pouvoir d’Alexander Dubček et avec lui, de réformes qui allaient profondément changer son pays.

L’inventeur du « socialisme à visage humain » va mettre en place une politique audacieuse à contre-courant des préceptes des dirigeants de l’Union Soviétique : Ouverture au multipartisme et aux libertés fondamentales, décentralisation de l’économie, relations plus chaleureuses avec les pays occidentaux, etc.

La libéralisation du régime irrita très vite les dirigeants de l'Union Soviétique, à commencer par Léonid Brejnev inquiet que l’exemple tchèque soit suivi par les autres pays européens du bloc soviétique.

Les 20 et 21 août, le soulèvement de Prague est écrasé dans le sang. La Tchécoslovaquie est « normalisée » avec les purges et la reprise en main politique du pays.

Le beau rêve de Prague a pourtant inspiré bien des « révolutions » à venir dont la Perestroïka voulue et orchestrée par Gorbatchev. L'Union Soviétique ne s'en est jamais relevée.