L'ancienne esclave de Daesh Nadia Murad vient de fêter son mariage

RECONSTRUCTION Capturée par le groupe terroriste en 2013, Nadia Murad est aujourd'hui ambassadrice des droits humains à l'ONU...

L.Br.

— 

Nadia Murad, ambassadrice de l'ONU pour les droits humains, le 1er février 2017 à l'âge de 24 ans.
Nadia Murad, ambassadrice de l'ONU pour les droits humains, le 1er février 2017 à l'âge de 24 ans. — Oxford Union/Shuttersto/SIPA

Il y a cinq ans, elle était loin d’imaginer ce moment. Nadia Murad, 25 ans, est une ancienne esclave sexuelle de Daesh en Irak. Aujourd’hui ambassadrice de l’ ONU, elle vient de célébrer son mariage, annonce Le Parisien.

Sur la photo de la noce publiée sur Twitter, elle se tient aux côtés de son époux dans un grand jardin. Nadia Murad a été capturée en 2013 par Daesh en Irak parce qu’elle appartenait à la communauté yézidie. « Hier était un jour très spécial pour Abid et pour moi », a tweeté Nadia Murad. « Nous sommes très reconnaissants envers nos familles et amis pour leurs vœux et leur soutien. Le combat de notre peuple nous a réunis et nous continuerons sur ce chemin tous les deux. »

Droit d'asile en Allemagne

Sous le joug de Daesh, la jeune femme a dû renier sa foi yézidie. Vendue comme esclave sexuelle, elle a connu 13 propriétaires avant de s’échapper. A Mossoul, elle est recueillie par une famille sunnite, avant de parvenir à rejoindre un camp de réfugiés dans le Kurdistan irakien. Elle obtient ensuite l’asile en Allemagne en septembre 2015.

Son mari, Abid Shamdeen, est lui aussi un Yézidi, militant pour les droits de l’Homme. Il œuvre pour l’ONG Yazda au Kurdistan et en Irak. Il a tenu à partager son bonheur sur les réseaux sociaux. « Nous nous sommes rencontrés en des temps très difficiles pour tous les deux, mais nous avons réussi à trouver l’amour en livrant cet immense combat. »

Militante, Nadia Murad a également trouvé une voie dans la défense des libertés. Elle est devenue ambassadrice de l’ONU pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains. Elle a également reçu le prix Vaclav Havel pour les droits de l’Homme et le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, décerné par le Parlement européen aux personnalités qui défendent les droits humains.

>> A lire aussi : Irak: Qui sont les Yézidis, le peuple persécuté par les djihadistes de l'Etat islamique?

>> A lire aussi : Une ex-esclave de Daesh affirme avoir rencontré son bourreau en Allemagne (et elle a décidé de retourner en Irak)