Brexit: Le patron de Superdry donne plus d'un million d'euros pour organiser un nouveau référendum

ESPOIR « Si le Brexit avait eu lieu 20 ans plus tôt, la marque Superdry ne serait jamais devenue la réussite mondiale qu’elle est »...

20 Minutes avec agences

— 

Julian Dunkerton, cofondateur de la marque de vêtements britannique Superdry, en décembre 2010 à Londres.
Julian Dunkerton, cofondateur de la marque de vêtements britannique Superdry, en décembre 2010 à Londres. — Rex Features/REX/SIPA

Julian Dunkerton aimerait organiser un nouveau référendum sur le Brexit au Royaume-Uni. Le cofondateur de la marque de vêtements Superdry a annoncé ce dimanche avoir versé un million de livres (1,11 million d’euros) à l’organisation « People’s Vote », qui milite pour ce nouveau vote populaire.

« Je donne un peu de mon argent […] parce que je sais que nous avons une véritable chance de changer le cours des choses », a expliqué l’entrepreneur de 53 ans dans une tribune publiée sur le site du Sunday Times. « Les gens se rendent de plus en plus compte que le Brexit va être un désastre. »

Un divorce vacillant

Ce don servira à financer « une des opérations de sondage du public les plus détaillées jamais entreprises », a expliqué le multimillionnaire. « Si le Brexit avait eu lieu 20 ans plus tôt, la marque Superdry ne serait jamais devenue la réussite mondiale qu’elle est », notamment à cause des contraintes douanières et tarifaires.

Deux ans après le vote du 23 juin 2016, l’idée d’un nouveau référendum sur le Brexit gagne du terrain au Royaume-Uni. Le gouvernement de la Première ministre Theresa May, engagé dans de difficiles négociations avec l’Union européenne ( UE), y est fermement opposé. Les deux parties sont censées trouver un accord d’ici au sommet européen d’octobre 2018 pour organiser leur divorce, programmé le 29 mars 2019.

>> A lire aussi : Brexit: Peter Gabriel est très en colère contre le gouvernement britannique

>> A lire aussi : Brégançon: Macron reçoit May dans sa résidence d'été pour parler du Brexit