VIDEO. Affaire russe: «La vérité n’est pas la vérité», assure l’avocat de Donald Trump

ETATS-UNIS Cette ligne de défense dans l’enquête sur les soupçons de collusion avec la Russie saura-t-elle convaincre ?….

M.C.

— 

Rudy Giuliani en campagne pour un candidat républicain dans le New Hampshire, le 1er août 2018.
Rudy Giuliani en campagne pour un candidat républicain dans le New Hampshire, le 1er août 2018. — harles Krupa/AP/SIPA

La Maison Blanche de Donald Trump avait déjà donné au monde les « faits alternatifs ». L’avocat du président américain, Rudy Giuliani, a désormais fait savoir que « la vérité n’est pas la vérité ». En toile de fond, l’enquête sur les soupçons de collusion avec la Russie de l’équipe du candidat républicain pendant la campagne de l’élection présidentielle américaine de 2016.

Donald Trump, qui dénonce régulièrement une « chasse aux sorcières », a filé la métaphore ce dimanche en qualifiant l’enquête de « Maccarthysme de la PIRE espèce », dans un tweet.

Le même jour, son avocat Rudy Giuliani répondait sur NBC News aux questions du journaliste Chuck Todd, notamment sur le fait de savoir si l’équipe de Trump tentait de gagner du temps avant que le président ne soit entendu directement par le procureur Mueller, qui dirige l’enquête.

« Un nouveau pas vers l’autoritarisme »

« Je ne vais pas me presser pour le faire témoigner et qu’il soit poussé à la parjure, rétorque Rudy Giuliani. Quand vous me dites qu’il devrait témoigner parce qu’il va dire la vérité et n’a rien à craindre, c’est idiot car c’est la version de la vérité de quelqu’un. Ce n’est pas la vérité. »

« La vérité, c’est la vérité », l’interrompt le journaliste. « Non, la vérité n’est pas la vérité », assure Rudy Giuliani. « Ça va devenir un mauvais meme internet », note son interlocuteur, hilare. L’avocat précise alors sa pensée, expliquant que les accusations d’obstruction à la justice contre Donald Trump viennent d’une conversation qu’il a eue avec James Comey, l’ancien directeur du FBI, conversation dont les deux hommes font des récits très différents.

La formule n’a évidemment pas manqué de faire réagir. L’ancien procureur de Manhattan – limogé par Donald Trump – Preet Bharara a lancé sur Twitter : « La vérité n’est pas la vérité. Essaie de dire ça devant un jury. » Le représentant démocrate de Californie Ted Lieu a quant à lui estimé que cette déclaration de Giuliani était « un nouveau pas vers l’autoritarisme ».