Londres: Garde à vue prolongée pour le suspect dans l'attentat devant le Parlement mardi

ENQUETE Son identité a été révélée par les médias mais non confirmée par les autorités...

20 Minutes avec AFP

— 

Un officier de police à Londres, devant le Parlement britannique où une voiture a foncé sur la foule mardi 14 août 2018.
Un officier de police à Londres, devant le Parlement britannique où une voiture a foncé sur la foule mardi 14 août 2018. — Alastair Grant/AP/SIPA

La police britannique a annoncé mercredi avoir obtenu plus de temps pour interroger le Britannique de 29 ans arrêté pour « tentative de meurtre » après avoir commis un attentat à la voiture-bélier ayant fait trois blessés la veille devant le parlement à Londres.

L’assaillant a été identifié par les médias comme étant Salih Khater, habitant à Birmingham (centre du Royaume-Uni). Il avait été appréhendé immédiatement après avoir précipité son véhicule, une Ford Fiesta, sur des cyclistes et des policiers, avant de finir sa course contre une barrière de sécurité à proximité du Parlement, peu après 7h30. Interrogée par l’AFP, la police antiterroriste, chargée de l’enquête, n’a pas souhaité confirmer son identité.

Enquête pour « préparation et de commission d’actes terroristes »

Dans un communiqué, la police a précisé avoir obtenu du tribunal de Westminster l’autorisation de prolonger jusqu’à lundi la garde à vue de cet homme d’origine soudanaise, qui fait également l’objet d’une enquête pour « préparation et de commission d’actes terroristes ».

Selon la BBC, Salih Khater est arrivé en 2010 comme réfugié au Royaume-Uni, après avoir séjourné en Libye. Il y a poursuivi des études en sciences à Birmingham et obtenu la nationalité britannique. Il aurait également obtenu un permis de l’Autorité de l’industrie de sécurité (SIA) et travaillé comme garde de sécurité à Nottingham (centre).

Cet attentat présente de nombreuses similitudes avec celui perpétré en mars 2017 par Khalid Masood, un Britannique converti à l’islam, qui avait fait cinq morts et des dizaines de blessés. Khalid Masood avait percuté des passants avec son véhicule avant de poignarder mortellement un policier devant le parlement, un attentat revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique.