Pont effondré à Gênes: Au moins 35 morts, les responsables vont «payer cher», promet Salvini

LIVE Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est écroulée à Gênes en Italie, mercredi...

H.B.

— 

Le viaduc Morandi s'est effondré mardi 14 août 2018 en Italie.
Le viaduc Morandi s'est effondré mardi 14 août 2018 en Italie. — Antonio Calanni/AP/SIPA

L'ESSENTIEL

  • Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est écroulée mardi 14 août à Gênes (Italie) alors qu'un violent orage s'abattait sur la région.
  • Selon plusieurs médias citant des sources du ministère de l'Intérieur, la catastrophe a fait au moins 11 morts et cinq blessés graves.
  • Plus de 200 pompiers sont actuellement mobilisés.

 

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Un viaduc de l'autoroute A10 s'écroule à Gênes, «des dizaines de victimes» selon les secouristes

 

EN IMAGES

 

0h00 : Ce live est terminé

On se retrouve dans quelques heures pour suivre la suite des opérations de secours et un bilan qui pourrait malheureusement s’alourdir.

23h40: Novak Djokovic prie pour Gênes

Message de soutien du joueur.

 

21h40: Il y a au moins 35 victimes, annonce l'agence de presse Ansa, qui cite le chef des pompiers de la ville de Gênes

20h50: « Le pont va être démoli », a déclaré le vice-ministre des Transports

Le vice-ministre des Transports, Eoardo Rixi a annoncé que le pont de Morandi « devra être démoli », prévenant que cela aura « de graves conséquences sur la ville » de Gênes.

20h45: Une vidéo des survivants réfugiés dans un tunnel publiée par la police de Gênes

 

20h40: Le maire de Marseille se dit « empli de tristesse »

Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, ville jumelée avec Gênes, s’est dit « empli de tristesse » à la suite de l’effondrement du viaduc. « Plus que jamais, Marseille est aux côtés de Gênes, ville-port de la Méditerranée, qui possède tant de points communs avec notre cité phocéenne », a-t-il ajouté.

 

20h30: Des pompiers français prêts à intervenir

Patrick Villardry, pompier niçois spécialiste de la recherche de victimes en décombres, est arrivé sur place avec un collègue et ses deux chiens Arco et Missile.

 

19h50: Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, est arrivé sur place

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, est arrivé sur les lieux du drame, accompagné de son vice-ministre des Transports, Eoardo Rixi.

 

19h45 : « Il n’y a, a priori, pas d’erreur de conception », estime l’ingénieur du viaduc de Millau

« Le viaduc comporte trois pylônes, et l’un d’eux s’est effondré. Les parties du tablier liées aux haubans sont donc tombées, tout comme les deux travées suspendues de part et d’autre du pylône », a expliqué à franceinfo Michel Virlogeux, ingénieur des ponts et chaussées et concepteur, notamment, du célèbre viaduc de Millau (Aveyron). « Cette structure est très complexe, l’ouvrage me paraît globalement sain (…) Il n’y a, a priori, pas d’erreur de conception », a estimé l’ingénieur.

19h30: La recherche des survivants se poursuit

Les recherches étaient toujours en cours, plus de cinq heures après l’effondrement du viaduc, pour tenter de retrouver des survivants. Des dizaines de secouristes, accompagnés de chiens, s’activaient en début de soirée autour des ruines du pont et des carcasses de voitures écrasées.

 

18h50: Le pont était en réfection au moment où il s’est effondré

Des travaux avaient été engagés sur l’édifice, long de 1.182 mètres. La dalle du pont était en réfection. Dans le quotidien Corriere Della Sera, l’ingénieur chargé d’évaluer le pont en 2016 avait déclaré à l’époque que « le pont Morandi était un échec de l’ingénierie italienne ».

18h45: La présence éventuelle de Français en cours de vérification

Jean-Yves Le Drian a déclaré que le centre de crise et de soutien du ministère des Affaires étrangères suivait «en temps réel l’évolution de la situation sur place». «Notre ambassade et notre consulat général sont en contact avec les autorités locales, afin que soit vérifiée la présence éventuelle de Français sur les lieux du drame», a-t-il ajouté.

 

18h30: Giuseppe Conte va se rendre sur place vers 19 heures

Le président du Conseil, Giuseppe Conte, est attendu à Gênes dans la soirée, vers 19 heures. Sur Facebook, il a assuré être « en contact constant » avec le vice-ministre Danilo Toninelli ainsi que le chef de la protection civile Angelo Borrelli et remercie les secours qui « comme toujours, se sont activés rapidement et continuent à travailler avec une grande humanité et professionnalisme. »

18h00: Des renforts matériels à disposition depuis Nice

Le maire de Nice Christian Estrosi a annoncé que des renforts matériels étaient prêts à être mis à disposition des sauveteurs italiens. «J'ai demandé à mes services de se mobiliser. Des renforts matériels (des engins de déblaiement entre autres) sont prêts à être mis à disposition des forces de secours si nécessaire», écrit dans un communiqué le maire de Nice, tout proche de la frontière italienne. «Les hôpitaux niçois sont prêts à accueillir et à prendre en charge les blessés», poursuit Christian Estrosi.

17h50: D'autres réactions de la classe politique française

- Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur : «Solidarité avec le peuple italien brutalement endeuillé à la mi-journée. Mes premières pensées vont aux victimes et leurs familles frappées par cette terrible épreuve. Comme l'a rappelé Emmanuel Macron, nous sommes prêts à apporter notre soutien aux autorités transalpines».

- François Hollande, ancien président de la République : «Mes pensées fraternelles accompagnent aujourd'hui les victimes, leurs proches, et tout le peuple italien».

- Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes: «Solidarité et soutien au peuple italien après l'effondrement du viaduc de Gênes. Pensées émues pour les victimes et pour leurs proches».

- Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France : «Mes plus sincères condoléances au peuple italien en deuil. Mes pensées vont aux victimes de l'effondrement du viaduc et à leurs familles».

- Fabienne Keller, sénatrice Agir : «J'exprime tout mon soutien aux victimes de l'effondrement d'un pont autoroutier près de Gênes ainsi qu'à leurs familles. Toute ma solidarité à l'ensemble du peuple italien éprouvé par ce drame».

17h36: Matteo Salvini évoque la sécurité d'autres infrastructures italiennes

«Ce pont je suis passé dessus des centaines de fois, mais désormais je ferai tout pour avoir les noms des responsables passés et présents. Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie», a déclaré le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini. «Il y a une bonne partie de l'Italie qui doit être mise en sécurité. S'il y a des engagements extérieurs qui nous empêchent de dépenser l'argent que nous devrons mettre pour la sécurité des écoles et des autoroutes, il faudra se poser la question de continuer à respecter ces engagements ou de mettre la sécurité des Italiens avant tout. De toute évidence, je choisis la deuxième option», a-t-il déclaré.

17h18: Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian exprime son soutien

Dans un communiqué, le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a rappelé son soutien : « J’ai appris avec une très grande émotion la catastrophe qui a frappé Gênes ce matin et a fait de nombreuses victimes. Mes pensées vont à leurs proches et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes blessées », a déclaré Jean-Yves Le Drian.

17h16: Les pompiers publient une vidéo des décombres

Les équipes de recherches et cynophiles sont arrivées et travaillent dans les décombres, comme on peut le voir sur ces images postées sur Twitter.

 

17h07: La police conseille d'éviter l'autoroute

Sur twitter, la police italienne rappelle que les automobilistes doivent éviter l'autoroute. «Il est conseillé d'éviter les zones limitrophes du #crolloponte pour ne pas entraver les opérations de sauvetage».

 

16h30: Le bilan revu à la hausse, au moins 30 morts

Le bilan continue de grimper. Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a annoncé que l’effondrement d’une portion du pont Morandi a fait au moins 30 morts. « Je remercie les pompiers, les secouristes professionnels et bénévoles qui sont intervenus dès la première minute et sont encore en train de creuser et de sauver des vies. Malheureusement, il y a une trentaine de morts confirmés et beaucoup de blessés graves », a déclaré Matteo Salvini lors d’un point presse à Catane en Sicile.

 

16h: La maire de Rome déplore « une énorme tragédie »

Virginia Raggi, la maire de la capitale italienne, a fait part de son émotion. « Une énorme tragédie. Rome exprime son soutien à la ville de Gênes, aux parents des victimes et aux blessés de l’effondrement », a-t-elle tweeté.

 

15h55: Toute la classe politique française exprime son soutien à l'Italie

Voici les premières réactions politiques françaises sur Twitter après l'effondrement d'un viaduc routier, mardi, à Gênes, qui a fait au moins onze morts :

- Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes : «Terrible drame à Gênes. Pensées émues et solidaires avec nos voisins italiens. Soutien aux familles des victimes de cette tragédie sur cette autoroute très empruntée en été».

- Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France : «Pensée émue pour nos amis Italiens. Tout mon soutien aux familles des victimes de cette tragédie. Courage aux pompiers et aux forces de sécurité sur place».

- Roger Karoutchi, sénateur LR : «Émotion et tristesse devant l'effondrement du viaduc près de Gênes... L'horreur des premières images remplit d'effroi... Pleine solidarité avec les victimes, leurs familles et tous nos amis italiens...».

- Frédéric Cuvillier, ancien ministre des Transports : «J'adresse au peuple italien toute ma solidarité et ma sympathie (...). Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles».

- Hugues Renson, député LREM : «Tragique accident à Gênes. Solidarité avec nos frères italiens. Pensées émues pour les victimes et leurs proches».

- Florian Philippot, eurodéputé Les Patriotes : «Mes pensées les plus attristées pour le peuple italien après la catastrophe de Gênes».

- Valérie Rabault, cheffe de file des députés PS : «Solidarité avec nos amis italiens victimes à Gênes d'un épouvantable accident d'infrastructures».

- Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur : «Immense émotion et soutien à nos voisins de Ligurie après la catastrophe de Gênes. La Région Sud est solidaire sans réserve du peuple italien dans ce drame».

15h50: Plusieurs blessés graves pris en charge à l'hôpital

L'hôpital Villa Scassi de Gênes a déjà accueilli plus de sept personnes grièvement blessées, présentant des blessures traumatiques et de multiples fractures, rapporte le quotidien italien La Repubblica

15h40: « La panique montait, les gens commençaient à s’insulter », raconte un témoin

« On a entendu des sirènes de policiers et des ambulances derrière nous. On a passé bien une heure à attendre sans information dans ce tunnel », a raconté à franceinfo Mathieu, un Français qui était sur les lieux du drame. « La panique montait, les gens commençaient à s’insulter, à courir, certains Italiens nous disaient de rester dans nos voitures, d’autres de sortir du tunnel. Il y avait beaucoup de tension », raconte Mathieu.

15h30: « Toutes nos pensées accompagnent nos voisins », tweete l’OGN Nice

 

15h25: Marine Le Pen adresse «ses condoléances» à «la Nation italienne»

La patronne du Rassemblement national, Marine Le Pen, a également adressé son soutien à l'Italie. «Le Rassemblement national adresse à la Nation italienne, ainsi qu’aux proches des victimes confrontés à cette terrible tragédie, toutes ses condoléances».

 

15h20: Les pompiers ont survolé la zone sinistrée en hélicoptère

 

15h15: La société d'autoroutes qui gère le pont a perdu jusqu'à 10% à la Bourse

La société italienne d'autoroutes Atlantia, qui gère le viaduc, a perdu jusqu'à plus de 10% mardi à la Bourse de Milan après l'effondrement du pont.

15h10: Le bilan s'alourdit à 22 morts

Le bilan a été revu à la hausse. Le gouvernement italien a annoncé que l'effondrement d'une portion du pont Morandi a fait au moins 22 morts. Le précédent décompte faisait état de 11 morts.

15h: Le maire de Nice Christian Estrosi exprime «son émotion» et «sa solidarité»

Christian Estrosi, le maire de Nice, a exprimé son «émotion» sur Twitter et a «demandé aux services de la Ville et au CHU de Nice de regarder comment [ils] pourraient aider».

 

14h55: La police italienne a publié une vidéo de l'effondrement du pont

14h50: Un pont de 1.182 mètres construit en 1967

D’après la direction régionale des pompiers de Gênes, l’infrastructure s’est en grande partie écroulée sur des voies ferrées qu’elle croise. Les images diffusées montrent le viaduc avec plusieurs dizaines de mètres manquants, dans une zone industrielle. Le pont Morandi avait déjà essuyé des critiques dans le passé. Selon le site internet ingegneri.info, le pont d’une longueur de 1.182 mètres a été inauguré en 1967. Il a été construit entre 1963 et 1967 avec une structure mixte, en ciment armé précontraint et en ciment armé ordinaire.

14h45: Les pompiers de Paris solidaires de leurs collègues italiens

Les pompiers de Paris ont une pensée pour les pompiers italiens. « Nous exprimons toute notre solidarité, notre affection et notre soutien à nos amis pompiers italiens mobilisés sur l’effondrement du pont de Morandi », écrivent-ils sur Twitter, en italien.

 

14h40: « La France est aux côtés de l’Italie dans cette tragédie », a déclaré Emmanuel Macron

« Nos pensées vont aux victimes, à leurs proches et à tout le peuple italien. La France est aux côtés de l’Italie dans cette tragédie et se tient prête à apporter tout le soutien nécessaire », a tweeté en français et en italien le président de la République.

 

14h35: La catastrophe a fait au moins 11 morts et cinq blessés graves

Selon plusieurs médias citant des sources du ministère de l’Intérieur, la catastrophe a fait au moins 11 morts et cinq blessés graves. Le directeur du centre d’appel des urgences de Gênes, a parlé à quelques médias de « dizaines de victimes », sans préciser s’il s’agissait de morts ou de blessés.

14h30: Une cellule de crise mobilisée par Matteo Salvini

Sur son compte Twitter, le ministre de l’Intérieur a publié des photos d'une réunion avec de nombreux conseillers et assuré suivre la situation «minute par minute». Matteo Salvini a également «remercié les 200 pompiers (et tous les autres héros) qui sont en train de sauver des vies.»

14h30: Le vice-ministre des Transports évoque « un scénario dramatique »

Le vice-ministre des Transports, Edoardo Rixi, présent aux côtés des secours, évoque « un scénario dramatique ». Il aurait déclaré auprès des médias locaux plusieurs dizaines de morts.

 

14h20: Une portion d’un viaduc de l’autoroute A10 s’est écroulée vers midi à Gênes

Selon les pompiers, le pont dit Morandi s’est effondré vers 12h. « Les équipes des pompiers sont engagés en mombre, les équipes de recherches et cynophiles sont activées », ont-ils annoncé sur Twitter.