L'ex-maire de New York dédie 20 millions de dollars à la lutte anti-tabac

TABAGISME L'épidémie de tabagisme tue plus de 7 millions de personnes chaque année, selon l'OMS...

20 Minutes avec AFP

— 

Michael Bloomberg, ancien maire de New York et fondateur de Bloomberg Philanthropies
Michael Bloomberg, ancien maire de New York et fondateur de Bloomberg Philanthropies — Romain GAILLARD-POOL/SIPA

Son combat, le tabac. La Fondation de l'ancien maire de New York Michael Bloomberg a dévoilé ce mardi les noms des organisations choisies pour diriger STOP, une ONG dotée de 20 millions de dollars sur 3 ans, chargée de dénoncer les « pratiques trompeuses » de l’industrie du tabac.

L’Université de Bath (Royaume-Uni), le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte anti-tabac (Thaïlande) et l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (L’Union, Paris) dirigeront « collectivement un nouveau groupe mondial de surveillance de l’industrie du tabac : STOP (Arrêt des organisations et des produits du tabac) ».

Ce groupe publiera des rapports d’investigation détaillant les « stratégies trompeuses » de l’industrie du tabac et fournira des outils et du matériel de formation aux pays à revenu faible ou intermédiaire pour lutter contre son influence.

Un milliard de dollards engagés depuis 2007

« STOP protégera les consommateurs en mettant en lumière les manoeuvres sournoises de l’industrie du tabac, y compris le marketing ciblant les enfants », selon Michael Bloomberg, ambassadeur mondial de l’OMS pour les maladies non transmissibles et fondateur de Bloomberg Philanthropies.

La fondation de l’ex-maire de New York a engagé près d’un milliard de dollars depuis 2007 pour lutter contre le tabagisme dans le monde, précise cette dernière.

« L’industrie du tabac est un obstacle majeur à la lutte mondiale contre le cancer et les maladies cardiaques », commente le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué de la fondation.

Michael Bloomberg, lui-même ancien fumeur, avait annoncé ce projet à l’occasion de la 17e Conférence mondiale « Tabac ou santé » en mars au Cap, en Afrique du Sud.

Près de 80 % du milliard de fumeurs que compte la planète vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, selon l’OMS. L’épidémie de tabagisme tue plus de 7 millions de personnes chaque année, selon cet organisme des Nations-Unies.

>> A lire aussi : Vivre un an à Paris équivaut à fumer 183 cigarettes, selon une étude européenne