Les Etats-Unis vont bien créer une «Force de l'espace» d'ici 2020

ESPACE A l'initiative de Donald Trump, qui considère l'espace comme une « zone de combat » parmi d'autres, les Etats-Unis vont créer une « Force de l'espace »...

20 Minutes avec AFP

— 

Le vice-président américain Mike Pence a annoncé la création d'une «force de l'espace» d'ici 2020.
Le vice-président américain Mike Pence a annoncé la création d'une «force de l'espace» d'ici 2020. — Evan Vucci/AP/SIPA

Donald Trump le souhaitait, les Etats-Unis l’ont fait. « L’heure est venue d’établir la Force de l’espace des Etats-Unis », a déclaré le vice-président Mike Pence dans une allocution devant les militaires au Pentagone, jeudi.

Il a ajouté que les préparatifs étaient désormais en cours pour faire de cette force spatiale la sixième branche des forces armées, aux côtés de l’armée de terre (US Army), l’armée de l’air (US Air Force, qui gère actuellement la responsabilité de l’espace), la marine (US Navy), le corps des Marines et les garde-côtes, comme l’avait ordonné en mai Donald Trump. « La Force de l’espace, jusqu’au bout ! », a tweeté de son côté le président américain.

La création d’une nouvelle branche militaire étant soumise à une approbation du Congrès, le vice-président a indiqué que le processus se ferait par étapes, avec pour objectif de créer cette sixième branche d’ici 2020. Il a demandé au Congrès d’approuver un budget supplémentaire de huit milliards de dollars sur les cinq prochaines années.

L’espace, une « zone de combat » comme les autres

Le président américain avait évoqué ce projet en mars, lors d’une brève visite de la base aérienne de Miramar, dans le sud de la Californie : « Ma nouvelle stratégie de sécurité reconnaît que l’espace est une zone de combat, tout comme la terre, le ciel et la mer. »

La « Force de l’espace » annoncée par Mike Pence est censée permettre de s’assurer que les Etats-Unis « dominent l’espace ». Si la concrétisation du projet est une première, le concept n’a rien de nouveau.

En juin Xavier Pasco, spécialiste des activités spatiales américaines au sein de l’Institut de recherche stratégique (IRS), expliquait ainsi à Sciences et avenir : « C’est une idée ancienne. Il y a, aux États-Unis, une école de pensée qui envisage des conflits dans l’espace, conflits qui nécessiteraient un cadre d’officiers opérateurs adaptés. Les défenseurs d’une Space Force considèrent l’espace comme un milieu en soi, qui pourrait être le théâtre d’actions militaires spécifiques. »

Choix de logo

Evidemment, l’annonce très solennelle a été détournée sur Twitter, certains ajoutant la musique du shoot galactique Halo par-dessus la voix de Mike Pence.

La Maison Blanche, elle, a envoyé un email aux supporteurs de Donald Trump pour leur demander de choisir leur logo préféré. On préfère quand même le concept de la Fédération des planètes unies de Star Trek.