Italie: A Milan, le bermuda est interdit pour les chauffeurs de taxi malgré la canicule

DRESS CODE Chaque infraction au code vestimentaire milanais peut valoir aux chauffeurs une amende de 110 euros…

20 Minutes avec agences

— 

La ville de Milan, en Italie (illustration).
La ville de Milan, en Italie (illustration). — Wikimedia Commons/Steffen Schmitz

Comme de nombreuses villes en Europe cet été, Milan (Italie) subit la canicule depuis plusieurs semaines. La température y avoisine facilement les 35 °C.

Pas assez chaud, cela dit, pour se relâcher : malgré la chaleur étouffante, les chauffeurs de taxi n’ont toujours pas le droit de se mettre en bermuda pour travailler. C’est la règle instaurée par un règlement régional approuvé en 2016 dans la capitale économique italienne.

Risque de suspension temporaire

Pour les chauffeurs de taxi, nul droit « de porter de débardeurs, pantalons courts, claquettes et survêtements de sport ». Une vingtaine d’entre eux a déjà fait les frais, selon l’agence italienne AGI.

La note est salée : 110 euros pour chaque infraction, plus un rappel à la loi finissant en commission disciplinaire avec un risque de suspension temporaire. Car Milan, capitale de la mode, entend tenir son standing, et surtout celui de ses chauffeurs.

>> A lire aussi : VIDEO. Alerte à la canicule: Refus de travail, bermuda, pauses... Quels sont les droits des salariés?

>> A lire aussi : Canicule à Paris : Les chauffeurs de bus de la RATP autorisés à porter des bermudas