Italie: Accusé de passer trop de temps sur son bateau, un député démissionne

POLEMIQUE «L'activité politique ne se mène pas seulement au Parlement. On peut aussi le faire sur un bateau», estimait Andrea Mura, skipper italien élu en mars député du Mouvement 5 étoiles...

20 Minutes avec AFP

— 

Elu député, l'Italien Andrea Mura (Vento di Sardegna) avait remporté la Route du Rhum en 2010.
Elu député, l'Italien Andrea Mura (Vento di Sardegna) avait remporté la Route du Rhum en 2010. — Patrice Coppee afp.com

Il a choisi la mer plutôt que la politique. Andrea Mura, skipper italien élu en mars député du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) mais vilipendé pour avoir passé plus de temps sur son bateau depuis, a annoncé samedi sa démission en dénonçant un « lynchage médiatique ».

« La politique peut aussi se faire sur le bateau »

La tempête faisait rage autour de lui depuis 10 jours et une interview à un quotidien local sarde dans lequel le vainqueur de la Route du Rhum en 2010 (dans la catégorie Rhum) affirmait : « L’activité politique ne se mène pas seulement au Parlement. On peut aussi le faire sur un bateau ».

Or, selon le site OpenPolis, qui recense l’activité des parlementaires, Andrea Mura se rendait moins d’une journée par semaine à Rome et avait manqué plus de 96 % des séances parlementaires depuis son élection en mars comme député de Sardaigne.

Exclu cette semaine du groupe parlementaire M5S, il a annoncé sa démission samedi dans une lettre au président de la Chambre des députés, tout en assurant avoir assumé son mandat de parlementaire « avec le plus grand sérieux ». « Au total, j’ai manqué sept séances, pour des engagements sur le territoire ou pour une brève maladie », a-t-il affirmé.

« Un lynchage médiatique sans précédent »

Dans son courrier, il a dénoncé « un lynchage médiatique sans précédent, des accusations ignominieuses fondées sur des faits inexistants », relevant que même le M5S ne lui avait pas donné l’occasion de s’expliquer.

Dans un communiqué, les chefs des groupes parlementaires M5S ont expliqué que le « record » d’absences de Andrea Mura ne leur avait pas laissé le choix mais ont rappelé que le skipper n’était pas le pire et ont réclamé la démission « immédiate » des autres parlementaires « absentéistes ». Pour Andrea Mura, le prochain rendez-vous important sera la Route du Rhum en novembre. Avec son monocoque « Vento di Sardaigna », il concourt dans la catégorie « Rhum », comme en 2010 et en 2014 (2e).

« Je retourne à mon monde, au sport et à la mer, porteurs de valeurs qui m’ont toujours inspiré : l’engagement, le sacrifice et, en bon Sarde, le respect de la parole donnée. Je poursuivrai mes batailles pour la défense de la mer et de l’environnement hors du Parlement », a-t-il écrit samedi.