VIDEO. Intox: Non, cette agression ne s'est pas déroulée dans un hôpital londonien

FAKE OFF Plusieurs comptes de buzz ou d'extrême-droite diffusent une vidéo sortie de son contexte...

Mathilde Cousin

— 

Cette agression n'a pas eu lieu à Londres mais dans une clinique vétérinaire au Koweït.
Cette agression n'a pas eu lieu à Londres mais dans une clinique vétérinaire au Koweït. — Capture d'écran YouTube et montage 20 Minutes
  • Des comptes d’extrême-droite ont diffusé une vidéo où l’on voit un homme cracher sur une femme puis tenter de se battre avec les témoins de la scène.
  • Ces comptes soutiennent à tort que l’agression a été commise par un Saoudien dans un hôpital à Londres.
  • Les faits se sont déroulés en réalité dans une clinique vétérinaire au Koweït.

La vidéo est visible sur YouTube, Facebook, Twitter et même LiveLeak. En un mot, partout. On y voit un homme s’adresser à une femme blonde derrière un comptoir, puis lui cracher à deux reprises au visage avant de commencer à se bagarrer avec les témoins de la scène. L’homme porte la tenue traditionnelle des pays du Golfe.

La scène a été tournée le 11 juillet 2017. Elle est apparue quelques jours après sur internet. Rapidement, des comptes de buzz et d’extrême-droite s’en sont emparés, expliquant, à tort, que la vidéo montrait l’agression d’une réceptionniste par un Saoudien dans un hôpital londonien, sans fournir plus de détails.

La vidéo a connu un regain de popularité cet été. Le 1er juillet, elle a été partagée sur Facebook par la page de l’English defence league, un groupuscule politique britannique d’extrême-droite. Le fichier y a été vu un demi-million de fois. Le 24 juillet, le compte Twitter OnlineMagazin, qui poste des vidéos anti-immigration et que nous avions déjà évoqué dans un précédent article, diffuse à son tour la vidéo, avec un certain succès : plus de 2.000 retweets et 1.300 « j’aime ». Les deux comptes soutiennent à chaque fois que l’agression est perpétrée par un Saoudien dans un hôpital à Londres.

FAKE OFF

La scène ne s’est pas du tout déroulée à Londres. L’altercation a eu lieu au Koweït, dans l’hôpital vétérinaire royal de la capitale, comme le précise le site Kowait Local. Une photo de 2014 sur le compte Instagram de la clinique confirme l’information de ce média.

Very tidy and spacious reception area..

A post shared by ROYAL ANIMAL HOSPITAL (@rahkwt) on

La configuration des lieux y est la même que celle qui est visible sur la vidéo : les sièges alignés contre le mur et au milieu de la pièce, les étagères au fond, la réception à gauche. La forme du meuble de la réception est identique.

Selon l'AFP, qui a interviewé une militante pour la défense des animaux installée au Koweït, l’homme est devenu violent après avoir demandé un remboursement. La victime est une vétérinaire australienne.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.