Australie: Un homme avoue le double meurtre d'une mère et sa fille retrouvée dans une valise

JUSTICE L'affaire, qui avait choqué l'opinion australienne, était longtemps demeurée un mystère pour les services d'enquête...

20 Minutes avec AFP

— 

Le siège de la police fédérale australienne à Cairns.
Le siège de la police fédérale australienne à Cairns. — Sowersby/REX Shuttersto/SIPA

Un double meurtre a peut-être été élucidé en Australie. Un homme de 43 ans a plaidé coupable ce mardi d’avoir tué une mère et de sa fille de deux ans dont le squelette avait été découvert en 2015 dans une valise près d’une autoroute du sud de l’Australie. L’affaire, qui avait choqué l’opinion australienne, était longtemps demeurée un mystère pour les services d’enquête.

Daniel James Holdom a reconnu ce mardi devant la cour suprême de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud le double meurtre en 2008 de Karlie Jade Pearce-Stevenson, 20 ans, et de sa fille Khandalyce Kiara Pearce.

Des corps retrouvés en 2010 et 2015

La dépouille de la mère avait été découverte en 2010 dans la forêt de Belanglo, en Nouvelle-Galles du Sud, un endroit bien connu en Australie depuis que les corps de sept routards y avaient été enterrés dans les années 1990 par un tueur en série.

Non identifiée, la femme avait été baptisée « Ange » par les policiers car son squelette était vêtu d’un T-shirt où figurait la mention « Angélique ». Les restes de l’enfant, née en 2006, avaient été retrouvés en juillet 2015 par un passant dans une valise près d’une autoroute à Wynarka, bourgade située à environ 130 km au sud-est d’Adélaïde, en Australie-Méridionale, soit à 1.100 kilomètres du lieu de la première découverte.

Analyses ADN

Ce sont deux appels à un numéro spécialement mis en place par la police qui avaient permis d’identifier quelques mois plus tard l’enfant, puis la mère, grâce à des analyses ADN.

Les deux victimes étaient originaires d’Alice Springs, localité reculée du centre de l’Australie, à environ 1.700 km au nord de Wynarka et 2.600 km au nord-ouest de la forêt de Belanglo. La dernière fois qu’elles avaient été vues, c’était sur une autoroute d’Australie-Méridionale en 2008.

Des photos du cadavre comme trophées

L’accusé, qui avait eu une courte liaison avec Karlie Jade Pearce-Stevenson, est soupçonné de l’avoir tuée en lui appuyant sur la gorge avec les pieds avant de lui écraser la trachée et de laisser son corps en forêt, selon le Daily Telegraph de Sydney qui cite des documents judiciaires. La police affirme qu’il avait gardé comme « trophée » des photos du corps de la jeune femme.

Il a également reconnu avoir tué la fillette quelques jours plus tard alors qu’il la conduisait chez sa grand-mère, avant de laisser le corps dans une valise près de l’autoroute. Il sera jugé en septembre.