VIDEO. Indonésie: Au moins 10 morts dans un puissant séisme sur l'île de Lombok

INDONESIE Le bilan pourrait encore s'alourdir...

20 Minutes avec AFP

— 

Une maison effondrée après le séisme sur l'île de Lombok, en Indonésie, le 29 juillet 2018.
Une maison effondrée après le séisme sur l'île de Lombok, en Indonésie, le 29 juillet 2018. — Handout / Nusa Tenggara Barat Disaster Mitigation Agency / AFP

Au moins 10 personnes ont trouvé la mort et des dizaines ont été blessées dimanche à la suite d'un séisme de magnitude 6,4 sur l'île touristique de Lombok, dans le sud-est de l'Indonésie, selon les autorités locales.

 

Ce puissant tremblement de terre a provoqué des scènes de panique, des habitants fuyant leur maisons et des occupants d'hôtels se précipitant à l'extérieur. Le séisme, dont l'épicentre était situé à une faible profondeur, sept kilomètres, a eu lieu à 06h47 heure locale dimanche (0h47, heure française). Il a été suivi par plus d'une centaine de répliques.

«Le tremblement de terre a fait au moins 10 morts, environ 40 personnes ont été blessées et des dizaines d'habitations ont été endommagées», a déclaré un porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. «Nous nous attendons à ce que le bilan augmente encore car nous n'avons pas fini de recueillir des informations» consécutives à la catastrophe, a-t-il ajouté.

Glissements de terrain

Le tremblement de terre a eu lieu à 50 kilomètres au nord-est de Mataram, la principale ville de Lombok. Cette île est une destination touristique réputée et se trouve à une centaine de kilomètres à l'est de l'île de Bali, elle aussi très touristique.

Autre conséquence du puissant séisme, les sentiers de randonnée très populaires sur le mont Rinjani, un volcan culminant à quelque 3.700 mètres d'altitude sur l'île de Lombok, ont été fermés à la suite de glissements de terrain, a précise l'agence. 

Deux touristes espagnols qui escaladaient le mont avec un guide local au moment où le séisme s'est produit ont été légèrement blessés à la suite d'un glissement de terrain, a déclaré à l'AFP le propriétaire d'une maison d'hôtes proche du volcan Rinjani. «Des pierres tombaient sur eux au moment du tremblement de terre», a déclaré Karyadi, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

A l'hôtel Katamaran sur la plage de Senggigi, une trentaine d'hôtes se sont précipités dans le hall de l'établissement pendant une demi-heure, avant de regagner leurs chambres. «Ils se sont calmés et sont retournés dans leurs chambres quand nous leur avons expliqué que le séisme n'avaient pas entraîné de tsunami», a déclaré le réceptionniste de l'hôtel, Nyoman Suwarningsih.

Aucune alerte au tsunami

Le séisme a aussi été ressenti sur les petits îles de Gili, au large de Lombok, des destinations touristiques populaires. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée, a indiqué le porte-parole de l'agence indonésienne de géophysique et de météorologie Hary Tirto Djatmiko.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots, se trouve sur la Ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Le pays est frappé par de nombreux séismes, mais la plupart ne sont pas dangereux.

En 2004, un tsunami provoqué par un séisme sous-marin de magnitude 9,3 survenu au large de l'île de Sumatra, dans l'ouest de l'archipel, a tué 220.000 personnes dans les pays qui bordent l'océan Indien, dont 168.000 en Indonésie.