C'est l'heure du BIM: Incendie à Aubervilliers, accusations contre Trump et chute de Facebook

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

P.B.

— 

Une mère et ses trois enfants ont été tués dans l'incendie d'un immeuble à Aubervilliers, le 26 juillet 2018.
Une mère et ses trois enfants ont été tués dans l'incendie d'un immeuble à Aubervilliers, le 26 juillet 2018. — Thomas SAMSON / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Aubervilliers : Quatre morts dans l’incendie d’un immeuble de 18 étages

Une mère et ses trois enfants sont morts jeudi et neuf personnes dont trois pompiers ont été blessées dans l’incendie d’une tour HLM de 18 étages à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Dans cette commune populaire de proche banlieue parisienne, le feu est parti dans l’après-midi du 17e étage de la tour et s’est propagé au 18e et dernier étage, ainsi qu’aux étages inférieurs. Une centaine de pompiers a été mobilisée jusqu’à plus de 22h00. Jeudi soir, l’origine du sinistre était inconnue.

Les accusations explosives de Michael Cohen contre Donald Trump

Ce sont des accusations explosives, qui, si elles sont avérées, pourraient marquer un tournant dans le feuilleton russe. Michael Cohen, l’ancien avocat de Donald Trump, affirme que ce dernier a approuvé la fameuse rencontre de la Trump Tower entre son fils et une avocate russe qui avait promis des « informations compromettantes » sur Hillary Clinton pendant la campagne, selon la chaîne CNN. Cela contredit avec fracas les déclarations de Donald Trump et de son fils, qui ont juré à plusieurs reprises que le président américain ignorait tout de ce meeting jusqu’aux révélations du New York Times.

Facebook s’effondre en Bourse, est-ce le début de la fin ?

Retour sur Terre pour Facebook. Alors que l’action résistait contre vents et marées aux scandales – avec une hausse de 43 % depuis l’affaire Cambridge Analytica – elle a chuté de 19 %, jeudi. En une journée, 119 milliards de dollars de capitalisation se sont envolés après des résultats trimestriels jugés décevants, du jamais vu à Wall Street. Simple correction ou problème de fond, les analystes sont partagés. Ce qui est sûr, c’est que les mesures prises par l’entreprise après les scandales à répétition vont affecter sa marge pour les prochaines années.

>> A lire aussi : Facebook s'effondre en Bourse de 20% après les nombreux scandales