Etats-Unis: 711 enfants de migrants n'ont pas été réunis avec leurs parents

IMMIGRATION Selon le gouvernement américain, qui a réuni 1.800 familles, les autres ne sont pas éligibles...  

P.B. avec AFP

— 

Des gardes-frontières américains arrêtent des migrants au Texas, le 12 juin 2018.
Des gardes-frontières américains arrêtent des migrants au Texas, le 12 juin 2018. — JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La date butoir fixée par le juge pour réunir les familles de migrants a expiré, jeudi. Le gouvernement américain estime avoir atteint son objectif, avec 1.800 enfants sur 2.551 réunis avec leurs parents. Selon l’administration Trump, les 711 restants ne sont « pas éligibles » pour diverses raisons (casier judiciaire ou parent déjà expulsés).

Dans 463 cas, les parents ont déjà été expulsés des Etats-Unis. Pour eux, retrouver leur enfant sera un parcours du combattant. Le gouvernement a beaucoup de mal à suivre à la trace les enfants placés en famille d’accueil, et certains pourraient être adoptés aux Etats-Unis et ne jamais revoir leurs parents.

La tolérance zéro devant les tribunaux

« Cela montre que l’unité familiale et le bien-être d’enfants déjà traumatisés ne sont pas une priorité du gouvernement. Nous demandons à l’administration Trump à quelle échéance tous les enfants séparés seront réunis avec leur famille, et pourquoi ce n’est pas encore le cas », a réagi Hans Van de Weerd, le vice-président de l’International Rescue Committee (IRC), organisation d’aide aux réfugiés.

La politique de « tolérance zéro » de Donald Trump, mise en oeuvre entre avril et juin, a entraîné le placement en détention de milliers de personnes entrées illégalement aux Etats-Unis, clandestins comme demandeurs d’asile. Mais, ce faisant, entre 2.300 et 3.000 enfants arrivés avec leurs parents ont été écartés et placés dans des centres du ministère de la Santé, situés parfois à des milliers de kilomètres. L’indignation a été telle aux Etats-Unis que le président Trump a été obligé de revoir sa copie en juin, en interdisant par décret la séparation systématique des familles.

Mots-clés :