Le séisme a fait plus de 4,8 millions de sans-abris en Chine

CATASTROPHE Le président chinois Hu Jintao a quitté Pékin ce vendredi matin pour se rendre au Sichuan...

© 2008 AFP

— 

Une fillette de 11 ans a été sauvée jeudi après avoir passé 68 heures sous les décombres de son école à Yingxiu, épicentre du séisme qui a ravagé le sud-ouest de la Chine
Une fillette de 11 ans a été sauvée jeudi après avoir passé 68 heures sous les décombres de son école à Yingxiu, épicentre du séisme qui a ravagé le sud-ouest de la Chine — Liu Jin AFP

Le séisme en Chine a fait plus de 4,8 millions de sans-abris au Sichuan, selon le gouvernement local. Le nombre de morts, lui, s'élève à 22.069 morts dans l'ensemble des provinces touchées, mais le bilan pourrait dépasser les 50.000 morts.

Malgré tout, des miracles surviennent encore. Après une écolière de 11 ans retrouvée après 68 heures après le séisme de lundi, un autre enfant a été sauvé dans la nuit de jeudi à vendredi, après avoir survécu 80 heures sous les ruines de son école, à Beichuan, (Sichuan).

Les sauveteurs «s'attendent à d'autres miracles», car ils ont entendu des voix faibles provenant des décombres de ce collège, a annoncé l'agence Chine Nouvelle, qui n'a pas précisé l'âge, ni le sexe du miraculé.

Les experts estiment toutefois que les chances de retrouver des survivants diminuent très rapidement au-delà de 72 heures. Selon des estimations publiées par Chine Nouvelle, 6.898 bâtiments scolaires ont été détruits, sur un total de 216.000 édifices rasés dans la province du Sichuan.

Enquête sur la construction des bâtiments scolaires

Le gouvernement chinois a ainsi ordonné ce vendredi une enquête sur les raisons pour lesquelles de nombreux établissements scolaires ont été détruits et a menacé de sanctions les éventuels responsables.

«S'il s'avère qu'il y a eu des problèmes liés dans la construction des bâtiments scolaires, nous traiterons les responsables sans aucune tolérance» a indiqué un responsable du Ministère de l'Education, Han Jin, cité par Chine Nouvelle.

Neuf cents enfants ont été ensevelis sous les gravats à Juyuan, un millier à Mianyang, 200 à Hanwang, et probablement beaucoup d'autres ailleurs, selon les estimations rassemblées depuis lundi.

Or certains bâtiments voisins de ces écoles ont eux tenu bon, comme à Juyuan, où des parents se demandaient pourquoi le malheur s'était abattu précisément sur le collège, ont rapporté des journalistes de l'AFP.

Le séisme le plus dévastateur depuis 1949

Face à l'ampleur du désastre - ce séisme est plus dévastateur de l'histoire de la République populaire de Chine, créée en 1949 - le président chinois Hu Jintao a quitté Pékin ce vendredi matin pour se rendre au Sichuan.

Le chef de l'Etat va rendre visite aux personnels militaire et médical déployés pour les secours.

Du côté de l'aide internationale, une seconde équipe de sauveteurs japonais est partie ce vendredi de Tokyo pour le sud-ouest de la Chine. Des secouristes russes, singapouriens et sud-coréens sont également en route.

Epidémies La Chine a assuré jeudi qu'aucune maladie grave ne s'était déclarée dans la région frappée par le séisme, tout en avertissant que la bataille contre les épidémies ne faisait que commencer avec le ramassage des cadavres par les sauveteurs.