Kouchner veut forcer la Birmanie à accepter l'aide

Faustine Vincent - ©2008 20 minutes

— 

La Birmanie a revu hier le bilan des victimes du cyclone Nargis à la hausse. Il s'établit officiellement à 43 318 morts et 27 838 disparus. Face aux autorités qui font obstruction à l'aide aux sinistrés, Bernard Kouch­ner a plaidé pour que l'ONU, qui organise un sommet d'urgence, impose l'aide humanitaire à la junte. Le ministre des Affaires étrangères invoque le con­cept de « la Respon­sabilité de protéger ». C'est loin de faire l'unanimité. Créée en 2005 pour les cas de « génocide, crimes de guerre, nettoyage ethnique et crimes contre l'humanité », « la Responsabilité de protéger » ne mentionne pas les catastrophes naturelles. Selon Edward Luck, le conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU, Kouchner a causé « des dégâts considérables au sein de l'organisation » pour ceux qui tentent de « rallier les Etats membres » à ce concept.