VIDEO. Paiement à une playmate: Trump enregistré à son insu par son avocat

ETATS-UNIS Michael Cohen aurait enregistré une conversation dans laquelle les deux hommes parlent d'un paiement à Karen McDougal deux mois avant l'élection...

P.B. avec AFP

— 

Photomontage de Donald Trump, Karen McDougal et Michael Cohen.
Photomontage de Donald Trump, Karen McDougal et Michael Cohen. — SIPA

La rumeur courait depuis plusieurs mois. L’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, aurait enregistré – à l’insu du président – une conversation à propos d’un paiement à l’ancienne playmate Karen McDougal deux mois avant l’élection, révèle le New York Times. Selon ce qu’il contient, l’enregistrement pourrait inquiéter Donald Trump, alors que la justice cherche à déterminer si de tels paiements ont enfreint la loi sur le financement électoral.

Karen McDougal, qui affirme avoir eu une liaison avec Donald Trump en 2006-2007, n’a pas été payée directement par Donald Trump ou Michael Cohen comme Stormy Daniels : elle avait vendu son histoire à un tabloïd pour 150.000 dollars. Mais le National Inquirer, dont le patron est proche de Donald Trump, n’a jamais publié l’article, une pratique connue sous le nom « catch and kill » (attraper et tuer). La justice américaine cherche à déterminer si ce paiement était une manière indirecte d’étouffer l’affaire pour influencer le résultat de l’élection.

Trump se contredit lui-même

La loi sur le financement électoral limite les contributions individuelles à une campagne à 2.700 dollars. Une contribution est définie comme « tout cadeau, abonnement, prêt, avance, dépôt d’argent ou de toute chose de valeur, par n’importe quelle personne, dans le but d’influence une élection ».

Donald Trump, lui, avait juré à bord d'Air Force One qu’il n’était pas au courant du paiement à Stormy Daniels. Mais par la suite, son avocat Rudy Giuliani a reconnu que le président américain avait remboursé son avocat. Pour Karen McDougal, c’est l’ancienne porte-parole de Donald Trump qui avait assuré fin 2016 qu’il « ne savait rien de tout ça ». Vendredi, Rudy Giuliani a toutefois déclaré au New York Times que le président avait bien discuté d’un paiement avec son avocat, mais que la somme n’avait, selon lui, jamais été versée. A suivre.

Mots-clés :