Chine: 156 défenses de mammouth saisies par les douanes, un record

ANIMAUX Les défenses, saisies dans un camion russe par les douanes chinoises, étaient dissimulées sous un chargement de soja…

20 Minutes avec agences

— 

Un mammouth au musée Néanderthal de Mettmann, en Allemagne.
Un mammouth au musée Néanderthal de Mettmann, en Allemagne. — Martin Meissner/SIPA

Les douanes de Chine ont fait une prise record, fin avril, au poste frontière de Hulin, dans le nord-est du pays. Sous la cargaison de soja que transportait un camion en provenance de Russie, les douaniers ont découvert 156 défenses de mammouth.

Une saisie, dont la valeur est estimée à 106 millions de yuans (13,5 millions d’euros). Huit suspects de nationalités russe et chinoise ont été arrêtés.

Cornes d’antilope, défenses de narval…

La découverte n’a été rendue publique que la semaine dernière. Outre les défenses de mammouth, le chargement contenait une grande quantité d’objets d’origine animale, qui font de cette saisie l’une des plus importantes réalisées ces dernières années en Chine pour ce type de trafic.

Le détail est étonnant : « deux défenses d’éléphant, 1.276 cornes d’antilope, 156 défenses de mammouth, 406 défenses de morse, 226 défenses de narval ainsi que des vésicules biliaires et des dents d’ours et 320 kilos de concombre de mer ».

Vente, transformation et importation interdite

Depuis l’an dernier, la Chine a totalement interdit la vente et la transformation de l’ivoire d’éléphant, dont elle avait déjà banni l’importation en 2015. Cette mesure a incité les trafiquants à se reporter sur de l’ivoire d’autres animaux, y compris les animaux disparus comme le mammouth.

La vésicule d’ours est ainsi prisée dans la médecine traditionnelle chinoise et le concombre de mer est un mets recherché.

>> A lire aussi : Pythons, lion empaillé, crânes de babouins... Interpol démantèle un trafic de 30.000 animaux sauvages

>> A lire aussi : VIDEO. Royaume-Uni: 50 jeunes crocodiles entassés dans des containers saisis à l'aéroport de Londres-Heathrow