Affaire Skripal: La police britannique pense avoir identifié les suspects

ENQUETE Selon une source anonyme, il s’agirait de citoyens russes…

20 Minutes avec AFP

— 

Des scientifiques enquêtent sur l'empoisonnement d'un couple de britanniques à l'agent Novitchok dans le quartier d'Amesbury.
Des scientifiques enquêtent sur l'empoisonnement d'un couple de britanniques à l'agent Novitchok dans le quartier d'Amesbury. — Matt Dunham/AP/SIPA

La police britannique pense avoir identifié les suspects de l’empoisonnement au Novitchok de l’ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia comme étant des Russes, rapporte ce jeudi l’agence Press Association.

« Les enquêteurs pensent qu’ils ont identifié les suspects de l’attaque au Novitchok via des caméras de surveillance », dont ils ont comparé les images avec « les dossiers des personnes qui sont entrées dans le pays à cette époque », a déclaré une source proche du dossier. « Les enquêteurs sont sûrs que les suspects sont russes », d’après cette même source. Interrogé par l’AFP, Scotland Yard s’est refusé à tout commentaire.

Un couple britannique empoisonné au Novitchok

L’empoisonnement de l’ex-agent double russe et de sa fille, perpétré début mars à Salisbury au moyen du Novitchok, un puissant agent innervant, a été attribué par Londres à Moscou, qui a toujours nié toute implication.

Récemment, à Amesbury, non loin de Salisbury, un couple britannqiue a lui aussi été intoxiqué par du Novitchok, contenu dans une petite bouteille. Les enquêteurs tentent désormais de déterminer si le poison provient du même lot qui a contaminé les Skripal.

>> A lire aussi : «J’effectuais des missions clandestines dans des zones de crise»... On a parlé avec un ancien espion devenu youtubeur