Brexit: Trump a conseillé à Theresa May d’attaquer en justice l’Union européenne

DIPLOMATIE Le président américain a été très critiqué lors de sa visite en Grande-Bretagne…

O. G.

— 

Philip et Theresa May accueillent Donald et Melania Trump  au Blenheim Palace
pendant leur visite en Grande Bretagne le 12 juillet 2018.
Philip et Theresa May accueillent Donald et Melania Trump au Blenheim Palace pendant leur visite en Grande Bretagne le 12 juillet 2018. — INS News Agency Ltd./Sh/SIPA

Toujours dans la nuance. Le président américain, Donald Trump aurait, selon les révélations de la Première ministre britannique, suggéré à cette dernière d’attaquer en justice l’Union européenne pour faire avancer le dossier Brexit. C’est Theresa May qui a avoué cette anecdote étonnant dans l’émission The Andrew Marr Show de la BBC dimanche soir.

Trump et May pas d’accord

Un conseil que Theresa May n’a pas décidé de suivre. « Il m’a dit que je devrais poursuivre l’UE en justice », a indiqué la dirigeante, dans cette émission repérée par nos confrère de LCI. « Poursuivre l’UE. Ne pas aller dans les négociations, mais les poursuivre en justic. Mais en fait, non, on va négocier », a rassuré le Première ministre.

Visiblement, les deux dirigeants ne sont pas sur la même longueur d’onde. « J’ai dit à Theresa May comment le faire, mais elle n’était pas d’accord », a confié Trump au Sun. « Peut-être qu’un jour elle le fera. S’ils ne font pas un accord [de sortie de l’UE], elle peut faire ce que je lui ai suggéré, mais ce n’est pas une chose facile. »

Le gouvernement britannique en difficulté

Le gouvernement britannique a présenté ce jeudi au Parlement les détails de son plan sur la future relation entre le Royaume-Uni et l’UE, au cours d’une séance qui a dû être interrompue temporairement en raison des protestations des députés.

>> A lire aussi : Grande-Bretagne: «Où sont vos bonnes manières, Monsieur le président?» s'emporte la classe politique britannique

>> A lire aussi : Fauteuil de Churchill et faute protocolaire avec la reine... Les faux pas de Trump n'en étaient pas