États-Unis: 56 enfants migrants de moins de 5 ans ont retrouvé leurs parents

FAMILLES SÉPARÉES Un tribunal californien avait donné au gouvernement jusqu’au 10 juillet pour réunir les 103 enfants de cette tranche d’âge et leurs parents…

20 Minutes avec agences

— 

Aux Etats-Unis, des enfants de migrants séparés de leurs parents se retrouvent convoqués par un juge de l'immigration, parfois sans avocat et à un âge très jeune, ce que dénonce une réalisatrice américaine dans un clip.
Aux Etats-Unis, des enfants de migrants séparés de leurs parents se retrouvent convoqués par un juge de l'immigration, parfois sans avocat et à un âge très jeune, ce que dénonce une réalisatrice américaine dans un clip. — MANDEL NGAN / AFP

Les enfants immigrés clandestins âgés de moins de cinq ans qui avaient été séparés de leurs parents à leur arrivée aux États-Unis entre début mai et le 20 juin ont retrouvé leurs familles, a annoncé ce jeudi le gouvernement.

Le président Donald Trump avait signé un décret mettant fin à cette pratique, à l’origine d’un immense mouvement de protestation. Le 26 juin, un tribunal de San Diego (États-Unis) avait ordonné que les enfants ainsi isolés et leurs parents soient réunis.

46 enfants encore séparés

La justice avait été saisie par l’American Civil Liberties Union (ACLU), qui lui avait donné raison. Le gouvernement avait jusqu’à ce mardi pour se plier à la décision, à l’exception des cas où les parents étaient considérés comme inaptes ou dangereux.

Au total, 103 enfants dans ces âges avaient été isolés. Mais 46 d’entre eux ne retrouveront cependant pas leur famille. Le Département américain de la Sécurité intérieure évoque des questions de sécurité (parents inaptes ou dangereux), ou des parents déjà expulsés hors du pays.

Le jugement du tribunal californien concernait également les jeunes immigrés plus âgés, qui sont environ 2.000. Pour ceux-ci, la date limite de réunification familiale a été arrêtée au 26 juillet.

>> A lire aussi : États-Unis: Un bébé rendu sale et couvert de poux à sa mère par l'administration après 85 jours de séparation

>> A lire aussi : Etats-Unis: Une église met Marie, Joseph et Jésus en cage pour protester contre la séparation des familles de migrants