Lutte contre le tabac: Andorre va cesser la promotion et la publicité des cigarettes

SANTE PUBLIQUE Actuellement, 50 % des producteurs andorrans garantissent la traçabilité de leurs produits avant l’exportation…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration cigarette
Illustration cigarette — ERIC FEFERBERG / AFP

Andorre arrête de promouvoir la cigarette. Le gouvernement a annoncé mercredi son adhésion à une convention cadre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la lutte antitabac.

La principauté s’engage ainsi à cesser toute promotion ou publicité des cigarettes. « L’objectif est de travailler pour la santé publique et de continuer à lutter contre la contrebande », a déclaré le porte-parole du gouvernement lors d’une conférence de presse.

Tracer et taxer le tabac

La convention de l’OMS établit des mesures visant à réduire le tabagisme, comme l’élimination de toutes les formes de commerce illicite des produits du tabac. L’Andorre prévoit de garantir la traçabilité des produits, pour établir leur production dans la principauté. Actuellement, près de 50 % des producteurs andorrans appliquent déjà cette mesure.

Le texte n’affectera ni la fiscalité ni le prix du tabac : l’Andorre impose déjà une taxe sur la consommation de tabac, élément nécessaire pour se conformer à l’accord, qui entrera en vigueur trois mois après sa ratification par le parlement.

Fin juin, la principauté et l’Union européenne ont conclu un accord sur la libre circulation des marchandises, qui prévoit une période transitoire de trente ans pendant laquelle le tabac sera en dehors du régime d’union douanière. Cette convention cadre avec l’OMS était prévue en contrepartie.

>> A lire aussi : Faire le ménage régulièrement reviendrait à fumer un paquet de cigarettes par jour

>> A lire aussi : La cigarette bientôt bannie de tous les espaces publics?