Coupe du monde 2018: Le cinéma français se mobilise pour la libération du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov

EMPRISONNEMENT Le réalisateur emprisonné depuis 2014 est en grève de la faim illimitée pour protester contre la détention par la Russie de prisonniers politiques ukrainiens. Il serait entre la vie et la mort...

20 minutes avec agence

— 

Le réalisateur ukrainien arrêté en 2014 est en grève de la faim illimitée depuis le 14 mai.
Le réalisateur ukrainien arrêté en 2014 est en grève de la faim illimitée depuis le 14 mai. — SERGEI VENYAVSKY AFP

Plusieurs réalisateurs français se mobilisent pour demander la libération du réalisateur  ukrainien Oleg Sentsov, arrêté par les services secrets russes en mai 2014 en Crimée.

Le cinéaste a été torturé pendant plusieurs semaines avant d’être enfermé dans une prison de la zone polaire arctique russe, rapporte Libération. L’homme de 41 ans a commencé le 14 mai une grève de la faim illimitée contre l’emprisonnement des détenus politiques ukrainiens. Il serait aujourd’hui « entre la vie et la mort ».

« L’Europe a laissé faire »

Dans une tribune intitulée « Si rien ne se passe, le cinéaste Oleg Sentsov va mourir », de grands noms du cinéma français comme Jacques Audiard, Bertrand Bonello, Leos Carax ou encore Rebecca Zlotowski appellent les autorités européennes à réagir.

« On a volé son pays, changé de force sa nationalité pour lui faire prendre celle de ses agresseurs […]. Et l’Europe […] a laissé faire », rappelle le texte d’une pétition publiée sur le site de la Société des réalisateurs de films (SRF).

Vingt ans de prison

Les signataires exhortent « le reste du monde » à « utiliser tous les moyens en leur possession pour obtenir la libération immédiate » du cinéaste. Le père de deux enfants « a manifesté et il est allé livrer de la nourriture à des soldats ukrainiens affamés et encerclés par les forces pro-russes » en 2013. Il a été « condamné à 20 ans d’emprisonnement dans un camp de travail forcé » pour activités terroristes.

Alors que tous les yeux sont rivés sur la Russie pour la Coupe du monde 2018, les cinéastes français estiment que si Oleg Sentsov venait à disparaître, « c’est non seulement Vladimir Poutine, qui serait un peu plus éclaboussé, mais la France, l’Allemagne et l’Europe tout entière qui seraient entachées de son sang ».

>> A lire aussi : Russie: Le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov condamné à 20 ans de prison pour terrorisme

>> A lire aussi : «Budapest» fait un flop en salle, Monsieur Poulpe ironise puis s'énerve sur Twitter