Etats-Unis: Donald Trump nomme un nouveau conservateur à la Cour suprême

SOCIETE La Cour suprême compte désormais cinq juges conservateurs et quatre personnalités progressistes...

20 Minutes avec AFP

— 

Le nouveau juge de la Cour suprême des Etats-Unis, Brett Kavanaugh, accompagné de Donald Trump lors de son discours.
Le nouveau juge de la Cour suprême des Etats-Unis, Brett Kavanaugh, accompagné de Donald Trump lors de son discours. — Evan Vucci/AP/SIPA

La Cour suprême devrait désormais pencher un peu plus à droite. Le président Donald Trump a nommé lundi le magistrat Brett Kavanaugh comme neuvième membre de la plus haute institution de justice du pays. Un signe fort pour les débats de société à l’avenir aux Etats-Unis.

« Ce soir j’ai l’honneur et le privilège d’annoncer que je nomme à la Cour suprême des Etats-Unis, Brett Kavanaugh », un juge « aux références impeccables », a déclaré Donald Trump au terme d’un suspense savamment orchestré par la Maison Blanche.

« C’est un juriste brillant aux écrits clairs et ciselés, considéré partout comme l’un des esprits juridiques les plus fins et les plus vifs de notre époque », a ajouté le président.

Départ à la retraite inattendu

L’annonce était très attendue par la base électorale du président, qui sait combien un juge de la Cour suprême, désigné à vie, offre une garantie sur le long terme. Cette occasion rare a découlé du départ à la retraite inattendu du juge Anthony Kennedy, 81 ans, l’un des neuf sages de la Haute cour.

Actuellement juge à la cour d’appel de Washington, Brett Kavanaugh, 53 ans, a été conseiller juridique de l’ancien président républicain George W. Bush. L’heureux élu s’est dit « profondément honoré » d’avoir été choisi.

Début 2017, le président américain avait déjà eu l’occasion de promouvoir à la haute instance un juge conservateur, Neil Gorsuch. Avec Brett Kavanaugh, la juridiction chargée de veiller à la constitutionnalité des lois comptera une solide majorité de cinq membres conservateurs, contre quatre progressistes.

Un passage au Sénat

Le rapport de force au sein de cette instance du dernier recours devrait permettre de sabrer les velléités locales, de réglementer les armes à feu, de donner des gages aux chrétiens conservateurs, de conforter les partisans de la peine de mort, d’appuyer les lobbys patronaux et de s’opposer à un plafonnement des financements électoraux.

Le juge Kavanaugh doit désormais être confirmé par un vote du Sénat. Donald Trump veut agir vite et profiter de la courte majorité républicaine à la chambre haute du Congrès, avant les élections risquées de mi-mandat en novembre.

>> A lire aussi : Ce que changent les décisions historiques de la Cour suprême

>> A lire aussi : Etats-Unis: La Cour suprême perd un juge, l'occasion pour Trump de nommer un conservateur

>> A lire aussi : «Les juges de la Cour Suprême sont nommés à vie. Leur choix est crucial»