Le tremblement de terre chinois vu du Web

REVUE DE WEB Les communications téléphoniques sont très difficiles, reste le Web pour s'informer...

Vincent Glad

— 

AFPTV

Difficile d'obtenir des informations sur le terrible séisme survenu lundi dans le sud-ouest de en Chine. Les communications téléphoniques sont très difficiles avec la province touchée alors que les informations arrivent au compte-goutte via l'agence de presse officielle «Chine Nouvelle». Reste le web qui fournit quelques précieuses informations sur la situation.

>> 8.530 morts: c'est le dernier bilan officiel de la catastrophe. Retrouvez notre article récapitulatif...


Sur YouTube, les vidéos montrent des scènes de panique avec de très nombreuses personnes regroupées dans les rues pour parer un éventuel effondrement de leur immeuble. Comme cette scène impressionnante filmée par un internaute dans la ville de Xi'an, au nord-est de la région de l'épicentre du séisme.



A Shanghaï, les passants, parfois descendus des buildings qui ont tremblés, attendent, perplexes, dans les rues.



Beaucoup plus près de l'épicentre, dans la métropole de Chengdu, des étudiants se sont filmés pendant le séisme alors qu'ils sont accroupis en-dessous de leurs meubles.




Le séisme sur Twitter une heure avant les grands médias

Une heure avant les grands médias, l'annonce du tremblement de terre a été faite sur le réseau de mini-blogs Twitter, notamment par l'internaute dtan. En dix minutes, pas moins d'une trentaine d'internautes (rien qu'en anglais!) ont posté un texte pour annoncer le tremblement de terre.

Sur son Twitter, le célèbre bloggeur américain Robert Scoble, pendu à son ordinateur, a commenté pendant dix heures l'évolution de la situation en Chine, faisant des liens vers toutes les ressources disponibles sur Internet.

De nombreuses photos de la catastrophe sont disponibles sur les sites d'infos chinois comme Sina.news.com ou sur certains forums en langue chinoise. Le site de partage de photos Flickr propose également de nombreux témoignages visuels de la panique générale, comme cette scène de rue à Xi'an ou celle-ci à Shanghaï.