Etats-Unis: Il veut placer sa mère de 92 ans en maison de retraite, elle le tue

FAITS DIVERS La nonagénaire, qui prévoyait apparemment de se suicider après son geste, a été désarmée par la compagne de son fils...

20 Minutes avec agence

— 

Rubalise de la police américaine.
Rubalise de la police américaine. — Mark Makela / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Ana Mae Blessing ne voulait pas aller en maison de retraite. Au point d’abattre ce lundi son fils, qui souhaitait la placer dans un institut spécialisé pour personnes âgées.

Cette Américaine de 92 ans serait entrée dans la chambre de son fils, âgé de 72 ans, armée de deux pistolets cachés dans sa robe de chambre. Elle aurait tiré deux fois avant de menacer sa compagne, relate CBS News.

« Tu as pris ma vie, alors je prends la tienne »

La belle-fille, âgée de 67 ans, a finalement réussi à s’emparer du premier revolver. La nonagénaire a alors brandi un deuxième revolver, mais la compagne a une nouvelle fois réussi à la désarmer avant d’appeler les urgences. La vieille dame avait apparemment l’intention de se suicider une fois son forfait accompli, mais elle « ne possédait pas d’arme à feu supplémentaire ».

A l’arrivée des enquêteurs, la suspecte leur a indiqué qu’elle possédait ces armes depuis les années 1970 et qu’elle devrait être « endormie » pour son acte. Emmenée par les agents, elle aurait alors déclaré : « Tu as pris ma vie, alors je prends la tienne ».

Ce n’était pas la première fois que le ton montait entre la victime et sa mère : la police était en effet déjà intervenue pour un différend violent entre eux. Ana Mae Blessing a été placée en détention pour «  meurtre au premier degré, agression à main armée et kidnapping ».

>> A lire aussi : VIDEO. Etats-Unis: Un couple de jeunes mariés manque de se faire écraser par une branche d’arbre

>> A lire aussi : États-Unis: Un policier sauve une adolescente coincée dans un arbre entouré d'alligators