Etats-Unis: La police arrête un homme suspecté de planifier un attentat pour la fête nationale

ATTAQUE L’homme s’est confié sur la préparation de l’attaque à un agent du FBI sous couverture…

20 Minutes avec AFP

— 

Un agent du FBI à Seaside Park, le 17 septembre 2016 (image d'illustration).
Un agent du FBI à Seaside Park, le 17 septembre 2016 (image d'illustration). — Mark Makela / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Il avait choisi un jour symbolique. La police fédérale américaine a annoncé ce lundi l’arrestation d’un homme, proche des réseaux d'Al-Qaïda, suspecté de planifier un attentat à Cleveland mercredi, jour de la fête nationale des Etats-Unis.

L’homme, qui se fait appeler Abdur Raheem Rafeeq, a déclaré à un agent infiltré du FBI qu’il voulait tuer des militaires et leurs familles à l’aide d’un véhicule chargé d’explosifs, dans cette ville de l’Etat de l’Ohio. Le suspect, au casier judiciaire chargé, a été interpellé et écroué dimanche. Il a été inculpé de soutien à une organisation terroriste. « Son intention était de tuer des soldats et leurs familles », a confirmé dans une conférence de presse l’agent spécial du FBI Steve Anthony.

Des messages inquiétants sur Facebook

Né aux Etats-Unis, l’homme était surveillé depuis des mois par la police fédérale, après avoir publié sur les réseaux sociaux des messages favorables à Al-Qaïda et avoir exprimé son désir de recourir à la violence armée.

« Ses messages sur Facebook étaient franchement inquiétants », a souligné Steve Anthony. Comme beaucoup d’autres villes du pays, Cleveland, située dans la région des Grands Lacs, avait l’intention de procéder mercredi à un tir de feux d’artifice pour le jour de l’Indépendance, qui célèbre la déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776.

>> A lire aussi : Nice. Un premier feu d'artifice «très sécurisé» depuis l'attentat du 14 juillet 2016

>> A lire aussi : Menaces d'attentats. Bruxelles annule le feu d'artifice et les festivités du Nouvel An

>> A lire aussi : Regardez les images du feu d'artifice qui a effrayé les Parisiens