Turquie: 12 personnes accusées d'avoir insulté Erdogan ont été arrêtées

JUSTICE 12 personnes sont accusées d'avoir proféré des jurons à l'encontre du président...

20 Minutes avec AFP

— 

Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 8 mai 2018.
Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 8 mai 2018. — Kayhan Ozer/AP/SIPA

Un tribunal turc a ordonné le placement en détention de 12 personnes accusées d'avoir proféré des jurons à l'encontre du président Recep Tayyip Erdogan lors d'un meeting du candidat de l'opposition Muharrem Ince  avant l'élection présidentielle de dimanche, ont annoncé mercredi les médias officiels.

Ces douze personnes, qui ont été placées en détention préventive dans l'attente de leur procès, sont accusées d'avoir «insulté un chef d'Etat», à Izmir, sur les rivages de la mer Egée, où un meeting de Muharrem Ince avait rassemblé jeudi dernier des dizaines de milliers de personnes. Selon l'agence officielle Anadolu, des images de la scène, qui s'est déroulée dans un restaurant d'Izmir servant de l'alcool, ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Des milliers de personnes poursuivies en justice

Des images abondamment diffusées par des sites pro-gouvernementaux montraient des consommateurs assis à la terrasse d'un restaurant en plein air scandant le nom de Recep Tayyip Erdogan sur un ton ironique, les propos supposés insultants étant censurés. Le rassemblement électoral d'Izmir a été l'un des temps forts de la campagne de Muharrem Ince, battu par Recep Tayyip Erdogan dès le premier tour dimanche.

Izmir est considérée comme un bastion de la principale formation d'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) de Muharrem Ince. Ce dernier y a recueilli 54% des voix. Des milliers de personnes ont été poursuivies en Turquie sous l'accusation d'avoir insulté Recep Tayyip Erdogan depuis qu'il est devenu chef de l'Etat en 2014.