Les secouristes peinaient mercredi à évacuer l'eau d'une grotte inondée du nord de la Thaïlande où douze enfants et leur entraîneur de football sont pris au piège depuis quatre jours.
Les secouristes peinaient mercredi à évacuer l'eau d'une grotte inondée du nord de la Thaïlande où douze enfants et leur entraîneur de football sont pris au piège depuis quatre jours. — LILLIAN SUWANRUMPHA

SECOURS

Enfants piégés dans une grotte en Thaïlande: La pluie freine les sauveteurs

Les 12 garçons âgés de 11 à 16 ans et leur coach de 25 ans étaient entrés dans la grotte de Tham Luang après leur entraînement de football samedi…

L’opération de sauvetage se poursuit en Thaïlande. Les secouristes peinaient ce mercredi à évacuer l’eau d’une grotte inondée du nord du pays où douze enfants et leur entraîneur de football sont pris au piège depuis quatre jours.

Des moines bouddhistes ont été dépêchés sur les lieux pour prier en faveur d’un dénouement heureux alors que les familles s’accrochaient toujours à l’espoir qu’ils seraient secourus rapidement.

Des centaines de secouristes mobilisés

Les 12 garçons âgés de 11 à 16 ans et leur coach de 25 ans étaient entrés dans la grotte de Tham Luang, située près de la frontière avec la Birmanie et le Laos, après leur entraînement de football samedi. Mais les pluies de mousson ont bloqué l’entrée principale de la grotte, réseau souterrain complexe et long de plusieurs kilomètres.

Des centaines de secouristes travaillaient d’arrache-pied pour installer des pompes afin de tenter de faire baisser le niveau de l’eau inondant la cave. Mais la bataille était rude car la pluie continuait de tomber dans la région. « Les opérations sont bien plus difficiles aujourd’hui », a déclaré le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Ossttanakorn, lors d’un point presse devant la grotte. « On s’efforce d’évacuer l’eau mais le niveau monte encore ».

« Chaque seconde compte pour ces enfants »

Les 200 secouristes dépêchés dans les galeries de la cavité pour tenter de retrouver les disparus n’avaient pas non plus la tâche facile. « L’eau à l’intérieur de la grotte est très boueuse et il y a peu d’oxygène », a expliqué le gouverneur. « Chaque seconde compte pour ces enfants », a-t-il poursuivi, précisant que trois plongeurs étrangers spécialisés étaient attendus sur place dans la soirée.

Selon la marine thaïlandaise, très impliquée dans cette vaste opération, le niveau de l’eau a augmenté de 15 centimètres dans la nuit. Et une troisième zone du réseau souterrain est désormais inondée.